ONMT : le digital, cheval de bataille d’Adel El Fakir

Dans une conférence de presse, tenue ce mardi 22 janvier 2019 à Casablanca, Adil El Fakir, DG de l’ONMT a présenté sa nouvelle stratégie.

Succédant à Abderrafie Zouiten aux rênes de L’ONMT depuis juin 2018, Adel El Fakir a effectué sa première sortie médiatique devant un parterre de journalistes, ce mardi 22 janvier 2019 à Casablanca. Une occasion d’exposer les réalisations et les perspectives de l’établissement qu’il dirige en matière de promotion de la destination“Maroc”.

“Comme L’ONMT n’a pas les moyens d’être partout, nous avons fixé trois priorités ». Ces chevaux de bataille :

-le digital comme moyen;

-les marchés émergents comme cible (exemple: laChine) tou en consolidant les marchés historiques;

-le tourisme interne comme base de développement du secteur. Une étude sera lancée prochainement pour mieux en cerner les besoins. Notons que le tourisle intérieur est le premier client des établissements hôteliers marocains, selon le DG de L’ONMT.

C’est sur les atouts exclusifs du pays (patrimoine historique, culturel, culinaire, de bien-être…) qu’Adel El Fakir compte en effet promouvoir la destination Maroc. “Il va falloir réinventer le patrimoine aux goûts d’aujourd’hui. En clair, matérialiser l’immatériel”, a-t-il précisé. Mais il faudra également miser sur d’autres éléments pour lesquels le Maroc est connu : l’arrière pays ainsi que le sport comme c’est le cas pour le Kite surf à Dakhla et le Golf dans les différents circuits du pays. Ce sera le cas notamment à Marrakech, qui abritera la 22e édition de l’International Golf Travel Market en 2019, suite à un accord entre l’ONMT et Reed Exhibitions, leader mondial en matière d’organisation d’événements internationaux.

Autre atout de la destination Maroc : “le tiers des établissements hôteliers au sein du Royaume sont classés 4 à 5 étoiles”, ce qui permet au Maroc de se positionner comme un pays intermédiaire en matière des dépenses moyenne des touristes, soit 634 dollars par séjour. Ce budget est de 216 dollars pour la Tunisie, 503 dollars pour l’Egypte, 514 pour la France.

Digital,  cheval de bataille

Ces nombreux avantages ne peuvent se révéler efficaces que s’il y a une stratégie derrière. Le nouveau directeur de l’ONMT veut en effet miser sur son expertise : le Marketing, mais dans la version digitale. C’est pourquoi il veut adopter un “plan qui s’inscrit dans l’air de son temps et vise à faire prendre l’ONMT le virage digital, notamment à travers l’adoption d’une communication en phase avec l’évolution du secteur touristique mondial”, lit-on dans le communiqué diffusé à cette occasion.  Un virage qui consiste à investir dans “l’analyse constante des données (data et big data) pour l’adoption d’une stratégie marketing plus pointue et mieux affinée”.

La diaspora marocaine n’est pas en reste.  » Les MRE sont de grands voyageurs », souligne Adel El Fakir. Une clientèle qui est également de plus en plus exigeante et disposant d’un pouvoir d’achat non négligeable.