Agadir en force à la Bourse internationale du tourisme de Berlin

Conseil régional du tourisme du Souss Massa (CRT) participe à la Bourse internationale du tourisme de Berlin (ITB) du 6 au 11 mars à travers son propre stand.

Au rendez-vous cette année, selon les représentants du CRT, une dizaine d’exposants d’Agadir. Parmi eux, des agences de voyages et des hôtels ainsi que l’Agence allemande de coopération au Maroc GIZ, la compagnie aérienne Air Arabia, le Réseau de développement du tourisme rural.

Outre le CRT, les élus du Conseil régional du Souss Massa ont également fait le déplacement. Cette présence en force se justifie pleinement. L’ITB Berlin est la grand-messe du tourisme mondial et ‘’the place to be’’ pour renforcer son réseau dans le domaine et tisser de nouveaux liens commerciaux.

‘’En un même lieu et en cette période, je peux rencontrer tous mes partenaires et échanger sur notre business. Le déplacement est donc incontournable. Je le prépare donc presque une année à l’avance’’, indique Brahim Ouakhir, président de l’agence Bo Voyages.
Lors de cette édition, les participants auront en effet l’occasion d’agir pour booster le marché allemand sur la destination Agadir.
Ce marché a enregistré, selon les chiffres communiqués par le CRT un recul de son activité durant le mois de janvier avec 8341 arrivées et 67370 nuitées, soit respectivement -14,60% et -12,46% par rapport à janvier 2018.
Mais les professionnels ne semblent pas s’en inquiéter. D’abord parce que la durée moyenne de séjour de la clientèle germanique a légèrement augmentée passant de 7,88 à 8,08.
La situation globale de ce marché émetteur met en exergue une évolution positive de son activité depuis 2014 à Agadir, passant de 81241 à 129189 touristes à fin 2018, contre 123416 en 2017.

Au niveau des nuitées on retient lors de la même période, une évolution de 531163 à 949022 fin 2018 contre 920459 en 2017.

Le partenariat conclu il y a plus de quatre ans entre la chaine Atlas Hospitality et le voyagiste allemand FTI est surement un des facteurs de cette évolution.
Dans la station balnéaire, le marché émetteur allemand continue ainsi à occuper la troisième place en termes d’arrivées et de nuitées à travers respectivement une part de marché de 18,12% et 11,56%.
Mais rien n’est acquis. Il y a trente ans, Agadir était la seule station balnéaire avec l’Espagne à proximité de l’Europe. Aujourd’hui, la concurrence en la matière est rude.

Le Maroc demeure la destination qui reçoit le moins de touristes allemands dans le bassin méditerranéen. Selon les chiffres communiqués par l’Observatoire du tourisme, en 2017, le nombre d’arrivées de touristes allemands au Maroc a atteint 331185 (dont 58% à Agadir), soit un taux de croissance annuel moyen de 7,6 sur la période 2006-2017.

Par contre, la Turquie reçoit plus de 2 millions et l’Égypte près d’1 million d’Allemands chaque année.
Aucune destination ne peut se développer sans l’apport du marché allemand, d’où l’intérêt de redoubler d’efforts sur ce marché en terme de promotion et d’offrir surtout encore plus de capacité litière aux normes pour drainer plus de touristes.