Tourisme : regain d’activité à Agadir

Les arrivées et les nuitées ont augmenté respectivement de 13,4% et 12,1% en 2018. Les professionnels espèrent que l’activité va continuer à progresser en 2019 et même au-delà. Près de 10 000 lits ont plus de 40 ans et doivent donc être rénovés.

L’année 2019 commence sous les meilleurs auspices dans la station balnéaire d’Agadir. La destination a enregistré en 2018 5,23 millions de nuitées et plus de 1,11 million d’arrivées. Un record dans l’activité touristique de la région. Comparativement à 2017, c’est une augmentation de 12,10% au niveau des nuitées et de 13,41% en ce qui concerne les arrivées.

Le taux d’occupation moyen enregistré lors de cette période s’est établi à 54,17% contre 51,75% en 2017. Sur ce plan, malgré la hausse de l’activité, cette performance est en deçà du taux d’occupation moyen enregistré en 2007, une année de référence lors de laquelle le taux d’occupation moyen était de 57,21%.

Cette situation montre bien que malgré l’augmentation de la capacité de plus de 7000 lits additionnels comparativement à 2007, le regain de l’activité ne bénéficie pas à tous les établissements. «La destination est en effet toujours marquée par une activité à deux vitesses. Une situation qui dure depuis trop longtemps en raison notamment de la vétusté d’un grand nombre d’établissements et la difficulté à les commercialiser. Selon les professionnels, ce sont près de 10 000 lits qui ont plus de 40 ans dans la destination et qui ont besoin de rénovation pour profiter de l’embellie de l’activité qui se confirme», commente Said Iraa Sbai, propriétaire de l’hôtel Royal à Agadir. De l’avis d’autres professionnels du tourisme, le regain de l’activité devrait se poursuivre pendant la nouvelle année et même au-delà.

Les groupes Tikida et Atlas Hospitality concentrent 20% des lits

Pour accompagner cette dynamique en termes de capacité, des actions ont été menées par les élus du Conseil régional de Souss-Massa, les autorités locales et les professionnels du secteur à travers le Conseil régional du tourisme (CRT) pour la promotion de la destination et le renforcement de sa desserte aérienne, tant nationale qu’internationale, en subventionnant des liaisons. Mais que serait la station balnéaire sans les groupes investisseurs qui ont misé dans plusieurs structures hôtelières? Parmi les plus gros en termes de capacité, on citera les groupes Atlas Hospitality et Tikida.
Entreprise marocaine spécialisée dans le développement et le management, Atlas Hospitality compte 2 700 lits à Agadir à travers cinq établissements de catégories quatre et cinq étoiles et emploie 1180 collaborateurs, précise Salah-Eddine Benhamane, DG des hôtels d’Atlas Hospitality à Agadir.
Pour sa part, «le groupe Tikida fête cette année ses cinquante ans», selon son DG Rachid El Habtey. Il dispose d’une expertise dans quatre métiers du tourisme, à savoir l’hôtellerie, le golf, les loisirs et le bien-être en particulier. Parmi ses partenaires et associés internationaux. Il compte des leaders du tourisme mondial, en l’occurrence TUI AG, RIU Hôtels & Resorts, Robinson Club Gmbh et Barcelo Hôtels &Resorts. Depuis 2011, le groupe a confié à la chaîne RIU la gestion de la quasi-totalité du parc hôtelier du groupe Tikida pour se consacrer à l’investissement. ‘‘A Agadir, l’entreprise compte aujourd’hui 3 300 lits et 1300 collaborateurs’’, ajoute de son côté Jalil Benabbès-Taarji, administrateur et directeur général du groupe éponyme.
Quand on sait qu’Agadir compte aujourd’hui 30 980 lits et que la moitié seulement de cette capacité enregistre de bons taux d’occupation, on peut facilement dire ce que pèsent, en termes de capacité litière comme en termes d’emplois, ces deux groupes dans la destination Agadir.

Cinq hôtels ouvriront l’été prochain à Taghazout

Dans les mois et années à venir, le développement passera aussi par la nouvelle station balnéaire de Taghazout. Selon un rapport du Comité local de suivi, il s’agit pour l’heure de cinq hôtels d’une capacité totale de 1800 lits, situés en front de mer, qui devraient être opérationnels à l’été 2019, avec à la clé plus de 1000 emplois. Ils seront tous commercialisés sous des enseignes internationales. Outre un hôtel RIU Tikida, la nouvelle station devrait abriter quatre autres hôtels respectivement sous les enseignes Hyatt Regency, Hilton, Fairmont et Marriott. La dernière parcelle a été attribuée au groupe égyptien Pickalbatros.
Le premier hôtel (304 lits) en activité dans cette station depuis 2015 est commercialisé sous l’enseigne Hyatt Place. Depuis 2016, Taghazout abrite également un autre établissement hôtelier sous l’enseigne Melia Sol House disposant d’une capacité de 360 lits. «Pour accompagner ce développement qui va renforcer le positionnement de la destination et offrir un nouveau souffle à Agadir et sa région, une mobilisation de tous les acteurs est nécessaire», fait savoir Rachid Dahmaz, élu à la tête du CRT Souss-Massa, le 16 janvier.

Nécessaire mise à niveau urbaine
de la capitale du Souss