Tanger Free Zone II : les premiers lots avant fin 2006

60 ha pour TFZ II avec 140 nouvelles unités à installer pour un investissement de 105 MDH.
10 réservations ont déjà été enregistrées
pour des lots supérieurs à 1 ha.
Secteurs prioritaires : offshoring, automobile, électronique et médias.

«Tanger Free Zone II», ce sera l’appellation de la deuxième tranche de la zone franche de la ville du Détroit, après le succès de la première tranche d’un projet initié en 1999. Les travaux ont été officiellement lancés mardi 18 juillet par le Roi Mohammed VI. Cette seconde zone s’étendra sur une surface de 60 ha et sera destinée à accueillir 140 nouvelles unités qui permettront de créer près de16 000 emplois. L’investissement consacré à l’aménagement du site avoisine les 105 MDH.

Nouveauté de cette seconde tranche, une approche purement sectorielle. Quatre zones dédiées verront donc le jour : Tanger shore, Automotive City, Electronic City et Media City. «Nous nous sommes inscrits dans la logique du plan Emergence préparé par le gouvernement et qui trace les secteurs prioritaires du développement industriel, à savoir l’offshoring, l’automobile et l’électronique. Pour ce qui est des médias, l’idée nous a paru intéressante avec la libéralisation du paysage audiovisuel marocain et la création de la chaîne Médi 1 Sat», explique Jamal Mikou, directeur général de Tanger Free Zone (TFZ). A signaler que la zone franche actuelle abrite déjà 234 unités dans des secteurs divers, allant des industries métallurgiques à l’agroindustrie en passant par le textile et cuir, les industries électriques, électroniques et mécaniques, les composants automobile, la chimie et para-chimie et les services.

Les 60 ha de TFZ II seront livrés en trois tranches
Les 60 ha de TFZ II seront livrés en trois tranches. Une première de 15 ha sera aménagée avant la fin de l’année 2006, pour laquelle TFZ a déjà enregistré une dizaine de réservations. «Toutes pour des lots supérieurs à un hectare», tient à souligner Jamal Mikou. Une deuxième tranche de 25 ha sera aménagée par la suite, dont les lots seront livrés à la mi-2007. Les lots restants, sur une superficie de 20 ha, seront prêts pour la fin de l’année prochaine.

«Il est clair que c’est le grand succès enregistré par la première tranche qui nous a poussés à envisager cette seconde zone», explique M. Mikou, faisant allusion aux
27 049 personnes employées dans l’actuelle zone pour des investissements globaux dépassant les 3 milliards DH. D’ailleurs, au moment du lancement du projet, l’investissement projeté n’était que de 166,35 MDH.