Société Générale Maroc : nouvelle organisation, pas d’introduction en Bourse

Voici les grandes lignes du nouveau plan stratégique de Société Générale Maroc présenté hier à la presse.

Le nouveau plan stratégique de Société Générale Maroc est adopté. L’annonce en a été faite par le management du groupe lors d’une conférence de presse organisée le 3 janvier 2019 au sein de son siège casablancais. Baptisé « Avenir 2019-2022 », ce plan vise, selon Ahmed El Yacoubi, président du directoire, à atteindre un taux de croissance des revenus de 7% par an. Pour y arriver, le groupe entend renforcer la proximité avec ses clients en agence, avec une évolution des « agences à 3 » vers des agences de conseil et d’accompagnement ; offrir une gamme de produits et services aux meilleurs standards internationaux en s’appuyant sur les expertises développées pour des métiers précis, « avec une ouverture des spécialisations aux métiers non encore véritablement couverts par nos directions, dont les projets industriels dans les énergies renouvelables. Nous avons également lancé un produit de financement spécialement pour les projets d’infrastructure », a confié El Yacoubi. Ce dernier a également insisté sur la nécessité d’investir dans l’innovation, les nouvelles technologies et le digital ; de faire évoluer l’organisation du groupe vers un modèle souple et décentralisé ; et d’accompagner les transformations positives du Royaume, notamment en ce qui concerne la responsabilité sociale.

Par ailleurs, El Yacoubi a déclaré qu’aucune introduction en Bourse n’était prévue, puisque cette option intervient généralement lorsqu’il y a besoin d’augmenter ses ressources financières ou entériner la confiance du board en la capacité d’une structure à tenir le cap, « ce qui est loin d’être notre cas puisque, d’une part, nous n’avons aucun problème de financement pour honorer nos engagements d’investissement, et de l’autre, nos actionnaires nous font confiance depuis le début. Il n’y a donc aucune urgence à envisager une introduction en Bourse », a-t-il conclut.