Retraite : Hausse de 9,4% des cotisations collectées par les régimes complémentaires en 2017 (ACAPS)

Les cotisations et contributions collectées par les régimes complémentaires de retraite se sont élevées à 7,4 milliards de dirhams en 2017 contre 6,7 milliards une année auparavant, enregistrant une augmentation de l’ordre de 9,4%, selon l’Autorité de contrôle des assurances et de la prévoyance sociale (ACAPS).

Ainsi, la Caisse interprofessionnelle marocaine de retraites (CIMR) a collecté 97,8% du total de ces cotisations et contributions, qui ont constitué 66,2% du total des ressources des trois régimes, contre seulement 1,9% pour le Régime collectif d’allocation de retraite – régime complémentaire (RCAR-RC) et 0,4% pour ATTAKMILI, précise l’ACAPS dans son rapport annuel sur le secteur de la prévoyance sociale au titre de 2017.

Les ressources des régimes complémentaires, relève le rapport, ont atteint 11,1 milliards de dirhams à fin 2017, enregistrant une baisse de 2,1% après une hausse de 17,2% enregistrée une année auparavant.

Par régime, la baisse a concerné les ressources du RCAR-RC avec un taux de 25,7% et celles de la CIMR avec un taux de 1,7%, souligne la même source, faisant remarquer que les ressources d’ATTAKMILI ont augmenté de 23,8% entre les deux exercices.

Les produits générés par les placements des régimes complémentaires ont atteint 3,2 milliards de dirhams (28,5% des ressources totales), en baisse de 9,1% par rapport à 2016, indique l’ACAPS, notant que cette baisse incombe principalement à la CIMR dont les produits de placements ont baissé de 7,8%.

S’agissant des dépenses des régimes de retraite complémentaires, elles ont atteint 5,9 milliards de dirhams contre 4,7 milliards en 2013, soit une augmentation annuelle moyenne de 6,4% sur la période, souligne le rapport, faisant remarquer que ces dépenses ont enregistré une baisse de 9,3% par rapport à 2016, sous l’effet de la baisse des dépenses de la CIMR de 9,7% malgré la hausse des dépenses du RCAR-RC et d’ATTAKMILI respectivement de 16,6% et 45,9%.

L’ACAPS fait savoir également que les prestations servies par les régimes de retraite complémentaires, qui ont représenté 82,8% de leurs dépenses totales, ont connu sur la période 2013- 2017 une évolution annuelle moyenne de 5,6%, ajoutant que le régime ATTAKMILI a enregistré la plus grande hausse sur la période avec une évolution annuelle moyenne de 45,3% pour atteindre 12,4 millions de dirhams contre 3,4 millions en 2013.

De leur côté, les pensions de retraite et d’invalidité de la CIMR et du RCAR-RC représentent respectivement 72,3% et 96,6% de leurs prestations contre 11% et 3,4% respectivement pour les pensions de réversion.

Quant aux charges de placements affectés en représentation des provisions et réserves, ils ont totalisé un montant de 276,8 millions de dirhams contre 746,1 millions de dirhams en 2016 en baisse de 62,9%, fait ressortir le rapport, notant que la CIMR s’accapare 90,2% de ce montant.

Pour leur part, les charges d’exploitation de ces régimes ont totalisé 645,8 millions de dirhams, en baisse de 40,4% par rapport à 2016, explique l’ACAPS, attribuant cette évolution à la baisse de 40,6% des charges d’exploitation de la CIMR passant de 1,1 milliard de dirhams à 639,5 millions de dirhams.

(Avec MAP)