Port de Casablanca : retour à la normale
17 septembre 2018
Mehdi Mouttalib (26 articles)
Partager

Port de Casablanca : retour à la normale

Selon l’ANP, le nouveau système informatique d’exploitation des terminaux conteneurs ne présente plus aucune défaillance de fonctionnement.

Marsa Maroc a confié à La Vie éco que la situation de blocage au niveau du port de Casablanca a été résorbée, confirmant un retour à la normale pour ce qui est du temps de traitement des dossiers, des retards et des frais supplémentaires qui en résultaient. La direction de Marsa Maroc a également confié qu’il n’y a eu aucun accord conclu avec la Fédération marocaine du transport routier aux ports (affiliée à la CGEM), présidée par Simohamed Riahi, puisque le nouveau système informatique d’exploitation des terminaux conteneurs ne présente plus aucune défaillance de fonctionnement. Sa mise en service a nécessité une période d’adaptation aux pratiques courantes, ce qui a provoqué un blocage et des confusions sur les références et données des cargaisons. Les transporteurs routiers avaient manifesté leur mécontentement et s’étaient réunis à maintes reprises avec le comité de direction de Marsa Maroc afin de trouver un accord sur une solution viable, a fortiori lorsque les retards occasionnés leur ont été imposés, au même titre que les frais supplémentaires qui en ont résulté.

Simohamed Riahi a qualifié ces désagréments de «situation insoutenable, étant donné que le temps passé à charger ou à décharger un seul conteneur est monté à 14 heures en moyenne, alors que cette même opération ne nécessiterait pas plus de 2 heures pour de multiples conteneurs». L’impact était fatalement répercuté sur les clients des transitaires, puisque ces derniers devaient prévoir des frais de magasinage supplémentaires. Aujourd’hui, tout semble être officiellement rentré dans l’ordre.

Mehdi Mouttalib

Mehdi Mouttalib