Halieutis : l’innovation et la recherche scientifique au menu de l’édition 2019

Le salon est dédié à la pêche maritime, à l’aquaculture et à la valorisation des produits de la mer. Thème retenu: la place des nouvelles technologies dans la pêche. Quelque 300 exposants nationaux et internationaux et 50 000 visiteurs sont attendus.

Halieutis, salon dédié à la pêche maritime, à l’aquaculture et à la valorisation des produits de la mer, se tiendra du 20 au 24 février 2019 au Parc des expositions d’Agadir. L’événement sera placé sous le thème: «Les nouvelles technologies dans la pêche : pour une meilleure contribution halieutique dans l’économie bleue». Une thématique qui valorise l’innovation et la recherche scientifique, deux maillons fondamentaux pour l’atteinte des objectifs stratégiques nationaux. Pour rappel, le Salon Halieutis est l’un des dispositifs phares de la «Stratégie Halieutis 2020». Cette année, 300 exposants nationaux et internationaux et 50 000 visiteurs sont attendus. Les exposants représentant quarante pays proposent de larges gammes de produits et de services. Les 16 000 m2 d’exposition seront répartis entre six pôles : flotte et engins, valorisation et process, international, formation, animation et institutionnels. La forte présence des exposants étrangers atteste de l’importance de ce salon et confirme son positionnement en tant que carrefour incontournable du monde de la mer.

La Norvège invitée d’honneur

Cette année, c’est la Norvège qui est à l’honneur. Un pays où la pêche et l’aquaculture constituent des piliers de son économie. La richesse de ses ressources naturelles, une culture ancestrale de la pêche, un savoir-faire séculaire, ainsi qu’une approche structurelle de la gestion des ressources et du développement durable, sont autant de facteurs clés du succès de la filière en Norvège.
Actuellement, la production halieutique augmente, mais elle ne permet pas encore de satisfaire la hausse de la demande mondiale. Dans ce contexte, le Maroc a un important rôle à jouer avec ses 3 500 km de côtes.
La stratégie du Maroc dans ce domaine est plus que jamais orientée vers une hausse maîtrisée de la production dans le respect des normes internationales, notamment une gestion durable, responsable et une meilleure valorisation des produits de la mer. Selon le ministère de tutelle, le secteur a réalisé des résultats concluants. Durant les dix dernières années, la participation du secteur au produit intérieur brut du Maroc a plus que doublé.
Comme à chaque édition, Business France, en partenariat avec la Chambre française de commerce et d’industrie du Maroc, organise le Pavillon France qui accueillera 12 entreprises françaises opérant dans le secteur halieutique et naval. Deux régions seront à l’honneur : le port de Lorient et celui de Boulogne-sur-Mer en vue de promouvoir, d’une part, le savoir-faire français dans le domaine de l’industrie navale, des équipements industriels, de l’aquaculture, de la logistique et de l’industrie de la transformation des produits de la mer, et, d’autre part, la coopération franco-marocaine. En effet, la représentation de ces deux régions vise le renforcement de leur partenariat avec l’Office national des pêches (ONP).