ONEE : deux conventions de financement et un mémorandum signés en marge de la COP22

Les deux conventions ont été conclues avec l’AFD et la KFW pour un montant de 54 millions d’euros. En partenariat avec la BID, l’office s’engage à apporter son soutien aux projets d’électrification en Afrique.

L’Office national de l’eau et de l’électricité (ONEE) confirme son engagement pour améliorer la qualité de vie des citoyens et protéger l’environnement. En effet, le 17 novembre dernier, l’office a conclu deux conventions de financement d’un montant de 54 millions d’euros, dont 34 millions seront apportés par l’Agence française de développement et 20 millions par la KFW.  Ces prêts seront prochainement complétés par des contributions de la BEI et de l’Union européenne.

Cette enveloppe s’inscrit dans le cadre des stratégies nationales engagées par les pouvoirs publics marocains en matière de développement socio-économique et de développement durable. Le but étant de contribuer à l’augmentation du taux de collecte et du taux d’épuration des eaux usées des moyennes et petites communes et ce, en conformité avec les objectifs du Programme national d’assainissement. Ce dernier vise un taux de raccordement aux réseaux d’assainissement dans les zones urbaines de 80% et un taux de traitement des eaux collectées de 60% d’ici à 2020. Il faut dire que d’importants progrès ont déjà été obtenus depuis le lancement de ce programme. En effet, le taux de raccordement des citadins atteint désormais 73% et le taux d’épuration 36%, alors qu’il n’était que 8% il y a 10 ans.

Ces financements sont destinés principalement à la réalisation d’investissements, la mise en place d’assistance technique ainsi que la mise en œuvre d’actions de communication, de sensibilisation à l’hygiène, à la sécurité et à la protection de l’environnement dans le cadre d’un développement durable. Ce qui permettra ainsi de développer les réseaux d’assainissement et de construire des stations d’épuration conformes aux normes nationales dans une quarantaine de villes de petite et moyenne tailles à travers tout le pays.

Par ailleurs, l’ONEE, tournée aussi vers l’Afrique, a signé un mémorandum d’entente avec la Banque islamique de développement, ayant pour objectif le lancement d’une initiative commune d’appui à l’électrification rurale en Afrique subsaharienne. Les deux partenaires devraient ainsi apporter le soutien nécessaire aux projets à travers leur structuration, la réalisation d’études, la formation et le développement des capacités. Ce qui permettra aux pays de disposer de dossiers structurés, bancables, à même d’être acceptés par les bailleurs de fonds et de ressources humaines compétentes pour le suivi et l’exploitation des projets. Notons qu’en premier lieu, cette initiative couvre les projets utilisant les énergies propres, sachant que l’office national a développé une expertise reconnue dans le montage et le déploiement des projets d’électrification rurale.