Monétique : le paiement par carte bancaire en nette progression à fin mai

15,6 millions de paiements chez les commerçants ou par internet, en hausse de 23,6% par rapport à 2015. La grande distribution et la restauration constituent près de la moitié des paiements par carte bancaire.

Les efforts fournis par l’ensemble des parties prenantes liées à l’activité monétique pour promouvoir l’utilisation de la carte bancaire continuent de payer, comme le montrent les dernières statistiques du Centre monétique interbancaire (CMI).

Depuis le début de l’année, et à fin mai, le nombre de paiements par carte, que ce soit chez les commerçants ou par internet, est passé de 12,6 millions d’opérations à un peu plus de 15,6 millions, soit une nette progression de 23,6%. Le montant, quant à lui, a dépassé les 10,4 milliards de dirhams (MMDH) alors qu’il n’atteignait «que» 9,3 MMDH à la même période de l’année passée. Cette forte poussée de la carte bancaire est, une fois de plus, à mettre sur le compte des transactions locales. Ces dernières ont en effet progressé de 26,3% en nombre et de 18,9% en valeur au cours de ces 5 derniers mois par rapport à l’année dernière. Par ailleurs, il est intéressant de noter qu’en termes de chiffres d’affaires, ce sont les secteurs des supermarchés (+14,6%) et de la restauration (+13,7%) qui ont le plus progressé depuis janvier devant le prêt-à-porter (+10,9%) et les stations-services (+7,2%), cela sans compter la catégorie «Autres secteurs» (+17%). Côté nombre d’opérations, en revanche, c’est le secteur des télécoms qui fait une belle percée puisque le nombre de transactions est passé de 588 000 à quelque 903 000 (+53,5%) à fin mai. Malgré tout, ce secteur reste le moins contributeur. Ce sont les supermarchés (+24%), avec 5,3 millions d’opérations, la restauration (+28,7%) avec 2,15 millions de transactions recensées, le prêt-à-porter (+12,9%), à 1,7 million de transactions et les stations-services (+16,8%), à 1,6 million d’opérations qui demeurent les secteurs les plus concernés par le paiement par carte.

Sur internet, le transport et les services gouvernementaux réalisent une forte percée

Néanmoins, c’est du côté des paiements par internet que la progression est la plus frappante. En effet, autant en nombre qu’en valeur, les transactions par internet ont fortement évolué. A fin mai, le CMI a relevé 1,4 million de transactions, contre 916000 l’année dernière (+53,4%), pour un montant global de 730 MDH contre 527 MDH (+38,6%) il y a une année. Cette excellente performance a été rendue possible grâce à la très forte augmentation des transactions enregistrées dans le transport (+807%), les services gouvernementaux (+237%) et les télécoms (+55,7%). Ces derniers, avec 834000 paiements en ligne, et le secteur de la distribution d’eau et d’électricité avec 244 000 transactions, sont donc les deux secteurs les plus contributeurs au paiement en ligne.