Les indicateurs de Royal Air Maroc étaient au vert en 2016

L’activité du transporteur national était en hausse de 6% et son bénéfice de 13%. Le trafic et le chiffre d’affaires vont augmenter en 2017, mais le résultat sera négatif compte tenu des lourds investissements réalisés en 2016.

L’année 2016, dernière année du contrat-programme Etat-RAM (2011-2016), a été fructueuse pour Royal Air Maroc. D’après le rapport sur les entreprises et établissements publics accompagnant le projet de Loi de finances 2018, la compagnie nationale a réalisé un chiffre d’affaires de 14,3 milliards de DH, en hausse de 6% par rapport à 2015, et un trafic de 6,7 millions de passagers, en augmentation de 10%. Ces réalisations la hissent au rang de deuxième compagnie en Afrique en termes de chiffre d’affaires et troisième en termes de passagers transportés. Le résultat d’exploitation a pour sa part progressé de 10%, à 575 MDH. Le résultat net est à l’avenant. Il s’est apprécié de 13%, à 231 MDH.

On lit dans le document que les engagements contractuels du contrat programme ont été globalement respectés et mis en œuvre. Cela est dû notamment à la flexibilité de la politique commerciale de la RAM, à une maîtrise de ses charges et à une conjoncture favorable liée à l’évolution du cours des carburants.

Pour rappel, l’accompagnement de l’Etat par le biais d’une augmentation de capital de 1,6 milliard de dirhams souscrite et entièrement libérée a aussi aidé à l’atteinte de ces objectifs. Durant l’année écoulée, la compagnie nationale a investi de 2,5 milliards de DH dont 2,2 milliards dans la flotte. Elle a reçu son 3e, 4e et 5e B787 respectivement en juillet, août et décembre 2016. Achat facilité, entre autres, par l’exonération de la TVA à l’importation des aéronefs dont elle bénéficie depuis le 1er janvier 2016.

Un plan de développement en préparation

Pour 2017, la compagnie compte tirer profit des résultats du contrat-programme en entamant un plan d’accélération en vue d’améliorer ses principaux indicateurs. Déjà, au premier semestre, le trafic et le chiffre d’affaires ont progressé respectivement de 14 et 10% par rapport à la même période de l’année dernière suite à une hausse de 1,8 point du coefficient de remplissage. Par contre, le résultat d’exploitation accuse une baisse compte tenu des investissements effectués pour le lancement de nouvelles lignes. A fin 2017, le chiffre d’affaires attendu est de 15,2 milliards de DH, en hausse de 6% en comparaison avec 2016. En revanche, les résultats d’exploitation et net au titre de l’année 2017 seront négatifs (respectivement de 406 et 81 millions de dirhams). Pour rester dans un rythme de croissance, Royal Air Maroc est en train de finaliser avec ses partenaires les mesures à engager pour son futur plan de développement.