Les «jben» font leur show
29 octobre 2004
Aziza belouas (1474 articles)
Partager

Les «jben» font leur show

Un an après le lancement de «Jebli», le «Kiri Jben» fait son apparition sur le marché

Stratégie de petit prix pour le nouveau venu, offre promotionnelle pour le leader

3 000 tonnes de «jben» sont consommées chaque année.

Nouveau packaging et prix réduit pour «Jebli». Pour le premier anniversaire de leur jben, Les Fromageries des Doukkalas proposent, dans le même emballage, deux fois 200 gr à 20 DH, soit une réduction de 2 DH. L’emballage a aussi été adapté au Ramadan puisqu’on retrouve, sur une face du paquet, la traditionnelle table du ftour et, sur l’autre, des recettes (briouates ou msemen) à base de «Jebli». «Nous voulons être en phase avec les besoins des consommatrices, surtout durant cette période de l’année au cours de laquelle les femmes sont très exigeantes et à la recherche d’offres intéressantes», explique Sofia Benyahya, directeur marketing chez Fromageries des Doukkalas. Elle tient à préciser, par ailleurs, que la consommation de jben augmente de 40 % au cours du Ramadan. Pour faire face à cette évolution du marché, l’entreprise triple sa production. «L’an dernier, nous étions en plein lancement de “Jebli”, nous avons en quelque sorte testé le marché du jben qui est, il faut le rappeler, artisanal. Aujourd’hui, nous nous sommes positionnés et voulons développer ce segment», explique Mme Benyahya. Les résultats sont déjà perceptibles. En effet, ce marché, estimé aujourd’hui à environ 3 000 tonnes par an, a connu une évolution intéressante. La part du jben dans le total des ventes portant sur tout type de fromage est passée de 1 % en 2003 à 5 % en 2004. Selon les responsables des Fromageries des Doukkalas, la mise sur le marché de «Jebli» est à l’origine de ce développement.

«Kiri Jben» : moins cher… mais moins volumineux
Ce boom du marché explique sans doute l’arrivée d’un second jben industriel sur le marché. Sialim, fabricant des produit Bel, dont entre autres les très connus fromages fondus «Vache Qui Rit» et «Kiri», a franchi le pas quelques jours avant le Ramadan en proposant un jben siglé «Kiri». Vendu à 9,70 DH seulement, il entend tailler des croupières à son concurrent. Toutefois il faut bien préciser que si «Jebli» se présente en contenance de 200 gr, «Kiri Jben» n’offre que 150 gr. Relativement plus cher donc ! Auprès de la direction marketing de Sialim, c’est motus et bouche cousue en dépit de multiples appels. Du côté des Fromageries des Doukkalas, en revanche, on est plus prolixe et l’on promet des lancements de nouveaux fromages en 2005.