Le système Coca-Cola génère un chiffre d’affaires de 3,5 milliards de DH au Maroc

Sept sites de production approvisionnent 150 000 points de vente. La compagnie fait travailler 27 400 personnes dont 3 800 collaborateurs directs. Elle projette un plan d’investissement industriel, commercial et marketing de 400 MDH par an d’ici 2022.

Tout le gotha de la filiale de la multinationale américaine, y compris ses partenaires embouteilleurs, étaient présents au siège de la CGEM, jeudi 26 octobre, pour assister à la présentation des résultats de l’étude d’impact socioéconomique du Système Coca-Cola au Maroc. Menée par le cabinet international Steward Redqueen, l’étude met la lumière sur l’ancrage local du système Coca-Cola composé de plusieurs entreprises marocaines. C’était aussi une occasion pour fêter les 70 ans de présence de la marque au Maroc.

Coca-Cola dispose de sept sites de production qui approvisionnent 150000 points de vente dans tout le Maroc. La compagnie fait travailler
27 400 personnes dont 3 800 collaborateurs directs. En 2016, les ventes des différentes boissons (600 millions de litres produits) ont rapporté un chiffre d’affaires de 3,5 milliards de DH, soit près de 0,4% du PIB du Maroc. «Un emploi direct créé par Coca-Cola au Maroc engendre 6 emplois indirects. En outre, le salaire moyen dépasse 5 000 dirhams mensuels. Par chaîne de valeur, cette rémunération est répartie de manière équilibrée avec 30% sur l’amont, 30% pour le système, et 40% sur l’aval. En matière d’impôts, nous apportons 0,5% des recettes fiscales au Maroc, soit 1,35 milliard de dirhams payés en taxes dans la chaîne de valeur du système», dit non sans fierté Imad Benmoussa, directeur général de Coca-Cola pour la région de l’Egypte et l’Afrique du Nord.

Priorité aux fournisseurs locaux

La société américaine se targue ainsi d’avoir 50% de part de marché au Maroc dans le segment BNACP (qui regroupe les boissons non alcoolisées, les boissons pétillantes, les jus, l’eau et l’eau améliorée et les boissons énergisante…).

Par ailleurs, le système de Coca-Cola privilégie l’approvisionnement local. La firme achète 66% des matières premières sur le marché intérieur, soit 1,8 milliard de DH. A titre d’exemple, le sucre arrive totalement de la Cosumar. La totalité des bouteilles en verre et des canettes et 97% du PET proviennent de fournisseurs locaux. Par contre, seulement 43% des bouchons sont achetés au Maroc.

Etre partenaire de Coca-Cola nécessite des mises à niveau importantes de l’entreprise. Les fournisseurs sont soumis à un cahier des charges très strict. Et à propos de la protection de l’environnement, le management de Coca-Cola assure faire partie du cercle restreint des entreprises marocaines à recycler 100% de l’eau utilisée.

En matière de formation, l’entreprise a ouvert des académies dédiées dans les villes et encourage les stages et les formations de personnel. Dans ce cadre, une académie de formation est en cours de construction à Al Hoceima. Enfin, et pour maintenir la croissance, Coca-Cola prévoit avec ses embouteilleurs un plan d’investissement industriel, commercial et marketing de 400 MDH par an d’ici 2022.