Le marché du matériel informatique peine à redémarrer
1 janvier 2016
Anne-sophie Martin (653 articles)
Partager

Le marché du matériel informatique peine à redémarrer

Le secteur termine l’année sur des chiffres mitigés. Sur les trois trimestres, les ventes de desktops et laptops ont baissé de 10%. La croissance du marché des tablettes ralentit.

C’est une année loin d’être exceptionnelle que s’apprête à clôturer le secteur du matériel informatique. D’après les professionnels, le marché devrait en effet enregistrer une nouvelle baisse en 2015, après un recul d’environ 18% constaté en 2014. «La demande mondiale du PC est en baisse. Au Maroc, il y a également une baisse globale de la demande qui touche presque tous les segments et toutes les catégories de consommateurs. Sur les 3 trimestres, la baisse est estimée à 10%», nous confie Younès Elhimdy, DG de Disty Technologies.

A l’issue du premier semestre de cette année, le cabinet IDC recense 135 000 unités d’ordinateurs (desktops et laptops confondus) importées pour un chiffre d’affaires de près de 790 millions de dirhams. Dans le détail, ce sont 63 000 unités de desktops, soit 8% de plus qu’au premier semestre 2014, qui se sont vendues. Cette progression résulte d’une hausse des commandes de la part des administrations publiques et d’un bon comportement des ventes dans le retail. En revanche, les ventes en valeur perdent 6%, avec un chiffre d’affaires d’environ 355 MDH. «La demande se recentre encore davantage sur les entrées de gammes», explique M. Elhimdy. Du côté des laptops, c’est l’inverse. Toujours d’après le cabinet IDC, 72 000 unités se sont écoulées au premier semestre 2015, contre 95 000 à la même période en 2014 (-24%), pour un chiffre d’affaires par contre en progression de 27%, à 434 MDH (+27%). Cette dichotomie s’explique simplement par des prix moyens des laptops, équipés des dernières versions de Windows et d’Intel notamment, ou des tablettes hybrides, en hausse.

HP domine le marché

Ce contexte s’accompagne d’une légère reconfiguration du secteur de la distribution. «Le marché de la distribution est en train de se recentrer. Il ne compte plus que 2 acteurs majeurs, à savoir Disty et Disway. Il suffit de constater la redistribution des cartes entamée par le leader HP», confie un professionnel. Côté constructeurs, HP, loin devant, et Dell tiennent le marché.

Pour sa part, le marché des tablettes devrait se caractériser quant à lui par une fin d’année en léger déclin. Au premier semestre de cette année, 220 000 tablettes (+50%), pour un chiffre d’affaires de 493 MDH (+8%), se sont écoulées. Pour le deuxième semestre, le cabinet IDC prévoit un volume de 210 000 unités, soit -4%. Cette tendance marque une légère rupture avec la dynamique qu’a connue ce secteur ces dernières années, et même jusqu’au début de l’année 2015. Le segment fait aujourd’hui face à une baisse de la demande et à une certaine maturité.

Les prévisions d’IDC pour 2016 montrent que le secteur des nouvelles technologies sera porté par la commande privée, compte tenu des élections à venir.

Anne-sophie Martin

Anne-sophie Martin