Le groupe français Zodiac Aerospace renfloue sa filiale marocaine

Le capital de Zodiac Aerospace Maroc est augmenté de 60 MDH. Les premiers bénéfices devraient tomber à  l’issue de cet exercice. Les deux tiers du chiffre d’affaires 2012 proviennent de l’ingénierie.

Le groupe français Zodiac Aerospace renfloue sa filiale marocaine. Cet acteur majeur de la sécurité aéronautique et de la télétransmission vient de procéder à une recapitalisation de 60 MDH de Zodiac Aerospace Maroc (ZAM). Cette dernière entité voit ainsi son capital hissé à 74,6 MDH suite à l’émission de 105 260 actions au prix de 570 DH, ce qui ne manque pas de requinquer des fonds propres qui avaient été laminés au cours des trois premiers exercices.

Il faut dire qu’après avoir été créée en 2009 dans le cadre d’une convention d’investissement de 135 MDH signée avec l’Etat marocain, la filiale de l’équipementier aéronautique, basée au parc industriel d’Ain Johra dans la province de Khémisset (Région de Rabat-Salé-Zemmour-Zaer), a cumulé près de 13 MDH de pertes de démarrage.

Le plan de développement initial au Maroc est presque parachevé

Grâce à ce renforcement des fonds propres et à la montée en puissance escomptée du chiffre d’affaires (lequel devrait atteindre près de 100 MDH en 2013), ZAM réaliserait très probablement son premier bénéfice à l’issue de l’année en cours. Avec notamment des lignes entièrement opérationnelles de fabrication d’éléments de jaugeage et calculateurs destinés aux réservoirs de carburant des avions et un effectif de près de 300 personnes, le plan de développement initial au Maroc est presque parachevé. Notons que ZAM est également spécialisée dans l’ingénierie (développement de logiciels, conception mécanique et électronique et rédaction de documents de test, d’analyse et de maintenance), une activité logée à Technopolis de Rabat qui a constitué les deux tiers du chiffre d’affaires en 2012.

Rappelons que Zodiac Aerospace a réalisé en 2012 un chiffre d’affaires consolidé de 3,44 milliards d’euros (près de 38 milliards de DH) pour un résultat net part du groupe de 319 millions d’euros (près de 3,6 milliards de DH). Avec un effectif de 26 000 employés répartis dans une vingtaine de pays et 98 sites de production, ce groupe français compte parmi les leaders mondiaux des équipements et systèmes aéronautiques montés à bord des avions commerciaux, régionaux et d’affaires ainsi que des hélicoptères.