2 janvier 2009
Lavieeco (26029 articles)
Partager

Le français Alma Capital lance un fonds d’investissement de 1,1 milliard de DH

Dénommé Massinissa, le fonds a déjà  réalisé un premier closing de 550 MDH.
Objectif : prendre des participations majoritaires dans des PME à  fort potentiel.

L’élan du capital-risque au Maroc est loin de s’essouffler après la période d’effervescence (2005-2008) qui a connu l’émergence de méga-structures dont la taille dépasse les 2milliards de DH (MSF,HPartners, Mdaëf..), l’arrivée de mastodontes européens du métier (Deutsche Bank, SGAM…), la spécialisation des opérateurs (par secteur ou par segment de private-equity) et, enfin, la naissance de fonds régionaux (FIRO, Igrane…).En effet,dans la foulée de la création récente par la CDG, un des principaux intervenants dans le private-equity au Maroc, du premier fonds marocain dédié à la Finance Carbone (accompagnement de projets se rattachant à la mise en oeuvre du Protocole de Kyoto), un autre véhicule vient d’être monté dans le cadre d’un partenariat franco-marocain.

BEI et la BERD dans le tour de table
Dénommé Massinissa, ce fonds aura pour objet de prendre des participations majoritaires en fonds propres et quasi-fonds propres dans des entreprises de taille moyenne et à fort potentiel. Etant de nature généraliste, les cibles du fonds seront issues de tous les secteurs à l’exception de l’immobilier, de l’agriculture et des entreprises opérant dans le secteur des matières premières.Après avoir bouclé un premier closing de 50 millions d’euros (550MDH), le principal promoteur du fonds, le français Alma Capital, ambitionne de doubler rapidement cette taille (pour atteindre 1,1 milliard de DH) dans un deuxième closing. Le premier tour de table de Massinissa compte déjà quelques investisseurs prestigieux telles la Banque Européenne d’Investissement qui vient d’y souscrire pour 12 millions d’euros (134MDH) et la BERD(Banque Européenne de Reconstruction et de Développement).
Quant à la gestion, elle sera confiée à AlmaMed, une société immatriculée au Maroc et dont le capital est partagé entre Alma Capital et trois professionnels marocains du capitalrisque. Rappelons que Alma Capital est une société spécialisée dans lesmétiers de l’investissement et est présente, outre au siège parisien, au Luxembourg, à Londres et, désormais, à Casablanca. Orientée vers les institutionnels, son offre se compose principalement de produits financiers à forte valeur ajoutée telle lamulti-gestion alternative. Son fondateur, Jean Arvis, qui vit entre leMaroc et la France depuis plusieurs années, est également président de Paris Honotel, une société de gestion de 26 hôtels à travers l’Hexagone.

Lavieeco

Lavieeco