Le commerce en ligne a généré 28 MDH de chiffre d’affaires en six mois

Cela correspond à  80% du chiffre d’affaires réalisé au cours de l’année 2008.
Une quarantaine de sites marchands actuellement, 100 d’ici la fin de l’année.

Depuis le début de l’année, la toile marocaine a connu une nouvelle avancée dans le domaine du e-commerce, un secteur prometteur avec plus de quarante sites marchands proposant actuellement le paiement en ligne. Pour ce 1e semestre, le chiffre d’affaires du e-commerce s’élève en effet à 28 MDH, tous paiements confondus, soit 80% des 35 MDH par lesquels s’était soldée toute l’année 2008. Maroc Télécommerce, intermédiaire entre les banques et les sites marchands, assurant la sécurité du paiement en ligne, prévoit  que le chiffre d’affaires du secteur atteigne 80 MDH d’ici à la fin de l’année. Une belle évolution quand on sait que les premières transactions payées avec une carte marocaine n’ont été autorisées qu’en novembre 2007.

3 000 DH pour intégrer le site marchand sur la plateforme de Maroc Télécommecre
Mais cet emballement a une explication. Les projets mis en place en 2008, comme le télépaiement de factures de téléphone, ou, plus récemment, celui de plusieurs impôts portent leurs fruits en 2009.  «Les services lancés, ou ceux qui sont en cours de lancement, sont innovants et rencontrent un intérêt avéré auprès de la clientèle marocaine», confirme Samira Gourroum, Directrice Technologie et Business Développement à Maroc Télécommerce.
Il est certain que des sites marchands à fort potentiel comme AirArabia, Jet4You, IAM ou Lydec permettront de gonfler le résultat de 2009. D’autres grands projets sont en cours de préparation et devraient être annoncés d’ici quelques semaines. Pour Samira Gourroum, «ils permettent d’affirmer que les perspectives sont prometteuses pour le paiement en ligne au Maroc». Des secteurs comme le voyage et l’artisanat sont amenés à connaître une nouvelle vie sur le web, notamment à l’international.
Néanmoins, chez Maroc Télécommerce, on se veut prudent. 2009 semble être une étape importante pour le e-commerce mais c’est 2010 qui marquera un vrai décollage. «La vulgarisation auprès des commerces pour l’enrichissement du contenu et l’implémentation qui s’en suit demande du temps», poursuit Mme Gourroum.
A noter que les frais d’intégration d’un site marchand sur la plateforme Maroc Télécommerce coûtent entre
1 000 et 3 000 DH.