Le budget du ministère de l’Emploi mis à  mal par le PLF 2014 avec une baisse de 61.47% !

Le budget du ministère de l’Emploi et des affaires sociales a subi, au titre du projet de loi de finance 2014, la plus forte baisse par rapport aux autres départements ministériels avec -61,47%.

Avec un montant de 348,15 millions de dirhams (MDH) contre 903,47 MDH en 2013, le budget de ce ministère vient en tête des départements qui ont vu leur budget baisser au titre du PLF 2014, suivi de celui de l’habitat et de la politique de la ville avec -53,66% et le ministère chargé des affaires générales et de la gouvernance (-42,34 %).

Viennent ensuite les ministères de l’Energie, des mines de l’eau et de l’environnement (-20,08 %), du Tourisme avec -17,30 % et de la Communication avec -16,63 %.

Par ailleurs, d’autres ministères ont vu leur budget s’améliorer au titre du même projet de loi de finances.

Ainsi, le budget du ministère chargé des relations avec le parlement et la société civile a affiché la plus forte hausse (+19,40 %) avec un montant de plus de 45,99 MDH contre 38,52 MDH en 2013.

Viennent ensuite la Chambre des conseillers avec +17,08 %, les juridictions financières (+12,72 %), le secrétariat général du gouvernement (+10,68 %) et le ministère chargé de la fonction publique et la modernisation de l’administration avec +10,03 %.

S’agissant des dépenses des services de l’Etat gérés de manière autonome (SEGMA) au titre du PLF 2014, le ministère de l’Artisanat, de l’économie sociale et solidaire a subi la plus forte augmentation avec +155,41%, affichant un montant de 3,78 MDH contre 1,48 MDH en 2013.

Par ailleurs, le ministère de l’Emploi et des affaires sociales a vu son budget reculer de presque 100 % (-99 %).

Les SEGMA d’autres départements sont restés inchangés, notamment ceux du chef de gouvernement, de la justice et des libertés, des affaires étrangères et de la coopération, de l’intérieur, de l’éducation nationale, de la santé et de l’agriculture et de la pêche maritime.