La RAM renforce son activité entretien

Mardi 3 juin, la Royal Air Maroc a ouvert les différents services de son centre industriel aéronautique situé dans la zone industrielle de Nouaceur à  la presse locale.

Mardi 3 juin, la Royal Air Maroc a ouvert les différents services de son centre industriel aéronautique situé dans la zone industrielle de Nouaceur à la presse locale. Cette initiative aura permis de constater de visu tout le travail d’entretien et de réparation effectué par les techniciens de la compagnie, mais aussi par ceux de SMES ( Snecma Morocco engines services) la joint-venture dont le capital est partagé entre la compagnie nationale (49%) et Snecma, groupe français leader mondial dans la construction de moteurs d’avions, (51 %).
Le centre industriel agréé pour recevoir tout type d’appareils
L’initiative est bonne, mais c’est sans aucun doute la conjoncture internationale qui a poussé les responsables de la RAM à communiquer pour mettre en valeur le travail pointu qui se réalise au sein du centre aussi bien pour sa flotte, qui compte aujourd’hui une trentaine d’avions, que pour le compte de compagnies étrangères renommées.
Le Centre se positionne aujourd’hui comme un pôle régional pour la réparation et l’entretien de tout type d’avions. Ce choix est aussi expliqué par la libéralisation du transport aérien qui aménera le Maroc à accueillir de plus en plus d’avions dans les années à venir.
Dans cette perspective, des investissements importants ont été réalisés récemment par le Centre, en particulier pour l’acquisition d’un banc d’essai ultra- moderne.
D’un autre côté, le Centre a obtenu tous les agréments, américains et européens, nécessaires pour pouvoir recevoir tous les avions de toutes les compagnies