La Banque Mondiale recommande le Maroc aux investisseurs en énergies renouvelables
11 décembre 2018
Iliasse El Mesnaoui (97 articles)
Partager

La Banque Mondiale recommande le Maroc aux investisseurs en énergies renouvelables

Les indicateurs du Royaume en termes d’énergie durable s’améliore d’une année à l’autre. Rise 2018, indice destiné aux investisseurs en énergies renouvelables, prouve la solidité des politiques et réglementations du Maroc en la matière.

L’indice RISE (Regulatory Indicators for Sustainable Energy), publié par la Banque Mondiale, vient de paraître dans sa mouture de 2018. Il présente les progrès mondiaux en matière de politiques énergétiques durables, un champ dans lequel le Maroc semble progresser d’un pas sûr.  Aux côtés du Brésil, de la Chine ou encore de la Russie, le Royaume est cité en tant qu’exemple « saillant » de pays qui se sont dotés de cadres structurants robustes en support de l’énergie durable réalisé entre 2010 et 2017.

Le rapport, qui se base sur des données arrêtés au 31 décembre 2017, attribue au Maroc un score de 74 points sur 100 pour ses indicateurs relatifs à l’énergie durable, et qui comportent l’accès à l’électricité (100 pts), l’efficacité énergétique (56 pts) et les énergies renouvelables (67 pts).

En ce qui relève de l’efficacité énergétique, le Maroc se distingue par la planification nationale (80 pts), les mécanismes financiers (82 pts), les systèmes de labellisation (81 pts) et les entités (100 pts) dont il dispose, mais devra fournir un effort aux volets de l’information fournies aux consommateurs autour de l’usage efficient de l’électricité (48 pts), des normes minimales d’efficacité énergétique (32 pts) et des incitations et mandats délivrés par le secteur public (13 pts).

Quant aux énergies renouvelables, RISE note la présence d’un cadre juridique parfait (100 pts), d’efforts de planification pour l’expansion de ces énergies (83 pts) et de bonnes incitations financières et réglementaires (83 pts) au Royaume.

A titre de rappel, RISE est construit sur une profusion de preuves empiriques montrant l’importance des politiques et réglementations lorsqu’un pays cherche à attirer des investissements dans les énergies renouvelables. Les investisseurs doivent prendre en compte de nombreux facteurs tels que l’existence de bonnes pratiques, mais également la qualité de la politique et son application effective.

 

 

Iliasse El Mesnaoui

Iliasse El Mesnaoui