Internet : à  partir de 250 DH par an pour héberger son site

Deux principales offres : les solutions d’hébergement mutualisées et les solutions d’hébergement dédiées. L’hébergement infonuagique ou cloud computing gagne du terrain et représente un excellent compromis.

Apparu au Maroc au début des années 2000 avec des offres standard, l’hébergement de site Web est aujourd’hui en plein essor avec une offre ciblée comblant tous les besoins, qu’ils émanent de particuliers ou d’entreprises, avec une tendance à la standardisation des coûts. Ce service Internet promouvait déjà à l’époque la philosophie de ce qui allait être une révolution informatique : le Cloud Computing. En effet, le but était d’alléger l’entreprise d’une gestion physique de serveurs sur lesquels étaient hébergées leurs données en leur proposant une prestation taillée sur mesure.
En fonction de la nature du site Web à héberger, plusieurs solutions sont offertes mais peuvent s’articuler autour de deux grandes catégories d’offres. Ainsi, on peut distinguer entre les solutions d’hébergement mutualisées et les solutions d’hébergement dédiées.
Les premières permettent d’héberger sur une même plateforme physique (un serveur) les données de plusieurs sites web. Cette formule, la plus populaire, permet d’héberger un site à moindre coût car le serveur est alors partagé par plusieurs clients. Destinée aux sites web de conception simple, cette offre peut coûter de 200 DH à
1 000 DH par an selon l’espace disque dur choisi. Cependant, «le principal inconvénient reste la sécurité, qui n’est jamais optimale. Par ailleurs, les ressources du serveur (processeur, mémoire, disque dur) sont partagées entre les différents sites hébergés. Cette solution n’est donc pas recommandée pour un site web nécessitant d’importantes ressources», précise Balobo Maiga, responsable hébergement à MTDS. En gros, le principal inconvénient est la lenteur d’accès au site car ces données sont hébergées sur un serveur sollicité par celles d’autres sites.
L’hébergement dédié, quant à lui, se caractérise en premier lieu par un packaging (formule tous compris) conçu par les sociétés d’hébergement selon un certain nombre de critères. Les offres se déclinent généralement en hébergement sous Windows ou sous Linux, qui sont les deux grandes plateformes de serveurs d’hébergement pour le grand public. L’hébergement dédié est une solution où le client dispose de toutes les ressources d’un serveur à son seul usage. «Cette exclusivité représente un coût substantiel et elle est généralement choisie par des sociétés ou des structures souhaitant disposer d’un niveau de sécurité élevé, de beaucoup de ressources et solutions personnalisées», explique M. Maiga. Coût substantiel qui explique en grande partie la différence des prix par rapport à l’hébergement mutualisé, puisque l’hébergement dédié est commercialisé à partir de 1 000 DH par mois et peut atteindre jusqu’à 4 500 DH par mois pour les sites gourmands en ressources.

Des société locales se positionnent sur le cloud computing

En sus des offres classiques d’hébergement, l’intégration de la technologie de l’Infonuagique (Cloud Computing) a permis la création d’une nouvelle offre encore mieux adaptée aux besoins des clients. Les données sont stockées via internet au sein des grands serveurs de la toile mondiale, ceux des moteurs de recherche et constructeurs. «Outre l’effet de mode actuel, le Cloud Computing permet à l’hébergeur d’optimiser ses ressources et d’accroître sa vitesse de développement et de garantir une disponibilité de 100 % de sa plateforme, le client final ne se soucie plus de la coupure de service ou de la fiabilité de l’hébergement mais se concentre sur le contenu et le développement de son site web ou de ses applications métiers», explique Adil Lebbat, co-gérant d’ADK-Media.
Beaucoup moins cher également, un cloud computing «ne coûte que 250 DH par mois avec tous les avantages d’un serveur dédié alors que ce dernier aurait coûté jusqu’à dix fois plus», note Hamza Aboulfeth DG de Genious Communication. Ces prix moins élevés sont expliqués par les coûts indexés, ce qui fait que le client ne paie que ce qu’il consomme.
Véritable vitrine de l’entreprise et outil de communication par excellence, le site Web est aujourd’hui une nécessité. Pourtant, plusieurs entreprises marocaines ne disposent pas encore de leur portail virtuel. Cette situation est en train de changer et les entreprises marocaines ont compris l’importance d’un prestataire de service sérieux national. Plutôt que de se diriger vers des hébergeurs étrangers qui font miroiter le mythe de l’hébergement gratuit, c’est la qualité du support technique, la disponibilité et la sécurité proposée qui doivent être le critère important pour choisir son hébergeur.