Portrait: Ingénieur, ministre puis diplomate, qui est Ahmed Reda Chami, le nouveau président du CESE
4 décembre 2018
Lavieeco (25812 articles)
Partager

Portrait: Ingénieur, ministre puis diplomate, qui est Ahmed Reda Chami, le nouveau président du CESE

Après une formation en ingénierie, un parcours en politique et une brève expérience en tant que diplomate, Ahmed Reda Chami a été nommé par le Roi, ce lundi 3 décembre, à la tête du Conseil Economique, Social et Environnemental (CESE).

Le Conseil Économique, Social et Environnemental a un nouveau président. Le nouveau pilote de cette institution constitutionnelle est Ahmed Réda Chami, nommé par le Souverain le 3 décembre au palais royal de Rabat. L’USFPieste a représenté la diplomatie marocaine auprès de l’Union Européenne, depuis le 6 Février jusqu’à la date de sa nomination. Il succède à Nizar Baraka, le patron de l’Istiqlal. Ce dernier a, quant à lui, assuré la présidence du Conseil depuis Août 2013.

Le nouveau président du CESE est Casablancais, il est né 16 mai 1961. Ingénieur de formation dans les arts et manufactures à Centrale Paris en 1985, il s’est ensuite envolé aux Etats-Unis pour parfaire ses études. A Los Angeles, il a obtenu un MBA à la la John E. Anderson Graduate School Of Management d’’UCLA.

C’est à Microsoft, le géant américain de l’informatique, que ce futur ministre du commerce, de l’industrie et des nouvelles technologie a commencé sa carrière professionnelle. Responsable, dans un premier temps, de l’Afrique Centrale et de l’Ouest en 2001, il a été nommé président de l’Asie de l’Asie du Sud et du Moyen Orient en 2004.

Retour à la mère patrie sous les couleurs de l’USFP

L’année 2007 a signé le retour du oiseau voyageur au nid. En parallèle de sa carrière professionnelle, en tant que directeur général de Saham, Ahmed Reda Chami a également investi l’arène politique, sous les couleurs de l’USFP. Au sein du parti socialiste, il a, entre autres, participé à l’élaboration du programme économique au titre des élections législatives de 2007.

Avec 38 sièges, l’USFP est arrivé en 5ème position lors des élections législatives de 2007. Avec ce résultat, le parti de gauche a tout de même participé à la formation de la coalition gouvernementale conduite par l’Istiqlal d’Abbas El Fassi. Ainsi, dans le cadre de ce gouvernement, le dernier avant l’adoption de la constitution de 2011, Ahmed Reda Chami a été nommé en tant que ministre du commerce, de l’industrie et des nouvelles technologies, en Octobre de la même année.

Ingénieur de formation, ministre mais aussi diplomate, Ahmed Réda Chami aura la charge de diriger le CESE, l’institution constitutionnelle qui a pour objet de réaliser des recherches à la demande du gouvernement, de la chambre des représentants ou de sa propre initiative. Créé en 2011, le CESE va accueillir le troisième président de son histoire après Chakib Benmoussa (Février 2011 à Décembre 2012) et Nizar Baraka (Août 2013 à Décembre 2018).

Rida Ançari

Lavieeco

Lavieeco