Inflation : + 0.8% sur les cinq premiers mois de 2011

A Casablanca et Rabat, l’indice est resté au même niveau que le mois précédent, alors qu’il a fléchi de 0,6% à  Berrechid et de 0,4% à  Béni-Mellal.

Les prix à la consommation sont repartis légèrement en hausse au mois de mai par rapport à avril de cette année : + 0,3%. Cette augmentation, explique le HCP, est due notamment au renchérissement des prix des fruits (+ 10,2%) et des poissons et fruits de mer (+ 5%). Les viandes et les légumes, en revanche, ont baissé de 0,9% et 0,6%, respectivement.

Si l’on compare l’évolution des prix par rapport au mois de mai 2010 (glissement annuel), l’inflation, nous dit le HCP, a stagné, et ceci en raison de la baisse de l’indice des produits alimentaires de 0,8%, d’un côté, et de la hausse de l’indice des produits non alimentaires de 0,8%, d’un autre côté.

Les hausses les plus significatives sont enregistrées à Tétouan, Al Hoceima et Meknès avec respectivement 1,5%, 1,2% et 1,0 %. A Casablanca et Rabat, l’indice est resté au même niveau que le mois précédent, alors qu’il a fléchi de 0,6% à Berrechid et de 0,4% à Béni-Mellal.

En considérant les cinq premiers mois de 2011 par rapport à la même période de 2010, l’inflation a augmenté de 0,8%. Sur cette période, les prix des produits alimentaires se sont appréciés de 1,1% et ceux des produits non alimentaires de 0,7%. Dans cette catégorie, le transport, les communications (l’effet concurrence est perceptible) et les loisirs et culture ont été moins chers que sur les cinq premiers mois de 2010, avec des baisses de 0,3 %, 1,8 % et 1,1 %. D’ailleurs, ce sont les seuls produits et services  qui ont prix cette direction. En revanche, l’enseignement devient de plus en plus coûteux : l’indice a bondi de 4,6 %.

L’inflation sous-jacente, qui exclut les produits à prix volatils et les tarifs publics, a, elle, baissé de 0,1 % en mai par rapport à avril et augmenté de 1,4% par rapport à mai 2010 (glissement annuel).