Immobilier de bureaux : les loyers stagnent à Casablanca

A moins d’un événement exceptionnel, le marché de l’immobilier de bureaux à Casablanca devrait terminer 2015 sur un de ses niveaux les plus bas depuis des années.

En effet, selon les statistiques du GIE Statimmo, agrégeant les transactions de 4 grands cabinets spécialisés dans l’immobilier professionnel (Carré Immobilier, CBRE, Colliers International et JLL), la demande placée sur les trois premiers trimestre de 2015 atteint à peine 10 820 m2 repartis entre 18 transactions de location et d’acquisition. Il faudrait une accélération hors normes sur le dernier quart de l’année pour pouvoir atteindre la demande placée en 2014 (41500 m2) ou les 38 000 m2 écoulés l’année d’avant, ceci sans parler du niveau approchant 60 000 m2 enregistré en 2012.

Avec une demande aussi clairsemée, l’on se doute bien que les loyers ne vont pas atteindre des sommets. Le prix moyen à la location ressort à 156 DH/m2/mois sur les trois premiers trimestres de 2015. L’on n’est pas très loin du niveau de 154 DH observé en 2014. Tout juste en 2013 et 2014, les prix avaient progressé de 13%.

Par ailleurs, sur le peu de transactions réalisées cette année, le quartier Corniche-Aïn Diab rafle la mise. Il capte une transaction sur trois. La zone autour du boulevard Ghandi (Quartier central des affaires) connaît également un succès avec 22% des opérations. Suivent Casanearshore et l’entrée de ville qui affichent une part de 18% chacun. Autant de quartiers qui font largement de l’ombre au centre- ville historique. Il n’a en effet attiré que 3% de la demande sur les 9 premiers mois de 2015, alors qu’il en séduisait encore 35% en 2013.