Hôtellerie : la chaîne Sofitel compte un nouvel établissement à M’diq

Le resort, ayant nécessité un investissement de près de 600 MDH, compte une centaine de chambres et suites et cinq villas. Touristes locaux et étrangers, clientèle corporate, courts et longs séjours, tous les segments sont visés.

Le Sofitel Tamuda Bay Beach & Spa est le nouveau-né de la chaîne d’hôtellerie de luxe du groupe Accor au Maroc. Après un démarrage en soft opening il y a quelques semaines, l’établissement, situé à M’diq, a annoncé à la presse son ouverture officielle le 26 mai. Ce resort compte 82 chambres avec balcon privé ayant toutes une vue piscine et plage, une suite royale, cinq suites junior et trois suites «SoSPA» (connectées au spa). Il dispose également de cinq villas et huit suites plage, équipées de terrasses et jacuzzi. L’ensemble a été réalisé avec un budget de près de 600 MDH.

La clientèle ciblée est constituée, d’une part, de touristes étrangers à la recherche d’une expérience détente et désirant découvrir l’arrière-pays de Tamuda Bay. Ce segment sera approché par les différents canaux de commercialisation du groupe Accor à travers le monde (tour-operating, agences…) grâce notamment à des formules packagées (séjour, spa, randonnées, activités nautiques, visites des villes voisines…). D’autre part, l’hôtel cible les touristes locaux habitués à passer les vacances d’été dans la région du nord. D’ailleurs, le management ne se fait aucun souci par rapport au remplissage sur la période juillet-août qui connaît chaque année une forte affluence de touristes nationaux dans la région. Pour le reste de l’année, les dirigeants misent sur les courts séjours que peuvent effectuer les jeunes couples et groupes d’amis de Rabat (3 heures de route en voiture) et Casablanca (4 heures) pour changer des habituels Marrakech et Agadir. La clientèle corporate n’est pas négligée, l’hôtel ayant mis à la disposition des entreprises une infrastructure adaptée (salle de congrès, salles de réunion…) et des formules sur mesure pour les conventions et autres team buildings.

Les responsables du Sofitel Tamuda Bay espèrent atteindre un taux d’occupation de 30% cette année avant de monter progressivement vers le taux moyen de toute la chaîne Sofitel (environ 60%). Un objectif qu’ils qualifient eux-mêmes d’ambitieux compte tenu des spécificités de la destination (deux mois de forte activité et faible affluence le reste de l’année) qui a, rappelons-le, conduit à la fermeture du Sofitel Marina Smir, repris par une autre enseigne. Pour le réaliser, ils comptent sur le développement de l’aérien (la région est desservie par les aéroports de Tanger et Tétouan) et la promotion à l’international, sachant que Tamuda Bay atteindra bientôt une certaine taille critique avec 7 à 8 hôtels qui ouvriront prochainement (Ritz Carlton, Mariott…).