Groupe Crédit Agricole du Maroc: Un résultat net consolidé d’environ 400MDH
13 octobre 2018
Iliasse El Mesnaoui (12 articles)
Partager

Groupe Crédit Agricole du Maroc: Un résultat net consolidé d’environ 400MDH

A fin juin 2018, les chiffres clés du Groupe Crédit Agricole du Maroc (GCAM) révèlent peu de surprises. Comme à son habitude, l’effort commercial du groupe reste l’un des plus offensifs de la place.

A fin juin, l’encours de crédits distribué a atteint les 74 milliards de dirhams, soit 7% de plus par rapport à juin 2017 (70 MMDH). L’appui financier accordé par Tamwil El Fellah a franchit la barre des 761 millions de dirhams au profit de 80.281 clients (+16.970), et l’encours des financements accordés par la Fondation ARDI pour le micro crédit s’élève à 293 millions de dirhams (288 MDH en juin 2017).

Il en est de même pour l’épargne mobilisée qui poursuit son trend haussier par une croissance de 6% en glissement annuel, avec un encours atteignant les 76 MMDH. Cette performance est attribuable à la collecte des comptes à vue non rémunérés qui se sont accrus de 10,2%, parallèlement à une baisse de 4 milliards de dirhams des dépôts à terme au cours des deux dernières années. « Etant donné que la clientèle traditionnelle du CAM (les agriculteurs) est peu épargnante, l’optimisation des ressources clientèle réalisée au cours des deux dernières années est une performance notable », argumente le GCAM.

Durant la période analysée,  la stagnation du Produit Net Bancaire persiste. Il ressort à 1,8 MMDH, au même niveau qu’au premier semestre. La marge d’intérêt  et celle sur commission poursuivent leur amélioration en engrangeant respectivement 15% et 6% de plus. Le Résultat Net Consolidé progresse de 10%, atteignant les 394 millions de dirhams, et le Résultat Net Part du Groupe se bonifie de 22% à 390 millions de dirhams, un développement dû à une bonne maîtrise des charges, explique le management. Le Résultat Net social a, quant à lui, a progressé de 16 % pour s’établir à 227 Millions de Dirhams.

Au niveau du provisionnement, le Groupe a atteint un taux de couverture de 70%. C’est une répercussion du renforcement de la couverture des créances en souffrance par des provisions, et qui dure depuis deux ans, en ligne avec la politique de gestion des risques de la Banque et en préparation de l’entrée en vigueur de l’IFRS 9. Entre 2017 et le premier semestre de cette année, le CAM aura doté au total 1,3 MMDH.

Au volet des perspectives, le Groupe poursuivra le tracé de son plan stratégique AFAK 2021 en étendant son champ d’activité, tout en mettant l’accent sur l’élargissement de sa base clientèle pour atteindre, à échéance, 5 millions de comptes. Parallèlement, la Banque diversifiera ses sources de PNB tout en privilégiant la sécurité des engagements, notamment ceux de marché.