Rebab Company : Moins de dividendes perçus des filiales en 2009

Les revenus de Rebab ont enregistré une baisse de 32% en 2009 suite aux mauvais résultats réalisés par la Société des fonderies de plomb de Zellidja en 2008.

Publier un communiqué de presse pour expliquer la formation de ses résultats est une première pour Rebab Company, société qui a jusqu’à l’année dernière habitué le marché à n’éditer que les états comptables réglementaires. Cette année, elle vient donc de le faire, alors que ses revenus sont en baisse. En effet, les produits des titres de participation, qui constituent l’essentiel de son chiffre d’affaires à côté des revenus d’intérêts, ont fortement baissé en 2009 en raison du recul drastique des dividendes perçus de la Société des fonderies de plomb de Zellidja (SFPZ). Pour rappel, cette dernière avait enregistré un déficit de 268 MDH en 2008 suite à l’effondrement du cours du plomb sur le marché international.
En retranchant les faibles charges que supporte la société (aucune production en propre), le résultat d’exploitation ressort à 2,4 MDH, enregistrant la même baisse que les revenus financiers. Cela dit, le résultat net de Rebab passe d’un déficit de 4,7 MDH en 2008 à un bénéfice de 2,4 MDH en 2009. Une hausse forte et exceptionnelle qui s’explique par la non-récurrence de la provision enregistrée en 2008 sur la participation (SFPZ) compte tenu de son important déficit. De ce fait, le management de la société a décidé de distribuer un dividende de 30 DH par action.
Notons que Rebab a participé à l’augmentation de capital de 60 MDH de SFPZ réalisée en 2009 par le versement de 3,4 MDH. Cette recapitalisation a été motivée par le net redressement des résultats de la société (-27 MDH en 2009 contre -268 MDH en 2008) suite à l’exécution du plan d’actions qu’elle a mis en place, ainsi que par les perspectives d’évolution de ses résultats, notamment avec la remontée des cours internationaux des métaux.