Epicerie.ma accélère son développement et devient Market+

Premier supermarché en ligne, l’enseigne se met à l’offline avec un premier magasin Market+ à Casablanca. En franchise et en propre, elle veut rapidement développer un réseau de magasins dans plusieurs villes.

Huit années après son lancement, le premier –et toujours unique– supermarché en ligne Epicerie.ma passe à la vitesse supérieure. Soutenue par Maroc Numeric Fund, entré au capital en avril 2013 avec une enveloppe de 3,8 MDH, et de nouveaux investisseurs, l’enseigne, rebaptisée Market+, s’apprête en effet à inaugurer un premier magasin Market+ City en plein cœur du quartier Bourgogne. D’une surface d’environ 300 m2 et imaginé d’après des standards premium (couleurs modernes, parcours fluide, disponibilité des vendeurs, etc.), il propose l’essentiel des références d’un supermarché traditionnel, le «drive piéton» en plus. Sur le même principe que le drive dont disposait Epicerie.ma à son ancienne adresse, ce dernier permettra aux internautes ayant passé commande en ligne de la récupérer le jour même directement au magasin.

L’enseigne a renégocié avec ses fournisseurs pour baisser ses prix

«Il y a de réelles synergies entre l’online et l’offline (…). Notre ambition est de rapidement constituer un réseau de magasins. Nous espérons ainsi ouvrir 4 à 5 magasins à Casablanca dans les 2 ans qui viennent. Un autre magasin devrait ouvrir à Rabat cette année ou début 2017, et nous visons également Marrakech», nous confie le fondateur d’Epicerie.ma, Mohammed Benaddou. Une fois ce premier magasin opérationnel, Market+ compte également se développer en franchise et lancer ainsi plusieurs magasins en même temps. Ceux-ci seront déclinés sous deux modèles. Le premier, sous le nom Market+ City, ne dépassera pas 300m2 et sera doté d’un «drive piéton», à l’image de celui qui ouvrira bientôt ses portes à Bourgogne. Le deuxième modèle, d’une superficie de plus de 600 m2, sera baptisé quant à lui Market+ et comprendra un drive automatisé accompagné de places dédiées pour les automobiles. «Au Maroc, nous méritons une chaîne de supermarchés premium. C’est l’idée que nous proposons avec Market+», résume Mohammed Benaddou.

Le dispositif de livraison a lui aussi été revu. «Nous faisons le pari de livrer le jour même les commandes. C’est un pari risqué, notamment en matière de logistique bien sûr, mais nous comptons bien le gagner», révèle Mohammed Benaddou. Le catalogue a également été totalement revu. Près de 2 000 nouvelles références s’ajouteront à une offre actuelle de 5 500 références dans les rayons épicerie, frais, surgelés, fruits et légumes, ou encore viandes et poissons. Des références exclusives, telles que du riz noir, du foie gras frais, des pousses de betterave ou de l’eau de coco seront désormais proposées. En outre, l’enseigne a renégocié avec ses fournisseurs afin de baisser ses prix, sans toucher à sa marge. De nouveaux partenariats sont également annoncés. Ils seront révélés lors du lancement de la nouvelle plateforme, encore une fois dès que le premier magasin sera inauguré. «Nous cherchons à nous diversifier tout en gardant notre clientèle de départ. Aujourd’hui, nous voulons nous adresser à ceux qui veulent faire leurs courses basiques tout en leur proposant une diversité», poursuit M. Benaddou.

Forte de ces projets de développement, qui auront nécessité un investissement de plusieurs millions de dirhams, l’enseigne devrait rentabiliser son activité. En attendant, près de 1 500 commandes sont réalisées chaque mois sur le site pour un panier moyen de 1 000 DH environ, et de 650 DH en drive.