Bientôt une décharge publique contrôlée à Tiznit

La commune territoriale de la ville a entrepris les procédures relatives à la création d’une décharge publique contrôlée aux normes reconnues en matière de la protection de l’environnement.

La réalisation de ce projet vient résoudre les problèmes auxquels font face les habitants, notamment ceux des quartiers avoisinants de la décharge anarchique aux impacts néfastes aussi bien sur la santé que sur l’environnement.

A cet effet, des acteurs de la société civile ont organisé une rencontre sur « les problèmes environnementaux à Tiznit : cas de la décharge publique » et ce en coordination avec la Coalition régionale pour les droits environnementaux et développement durable de Souss-Massa.

Au terme de cette réunion, les participants ont appelé à renforcer la concertation et la coordination avec les associations s’activant dans le domaine de l’environnement en vue de développer leur mode d’action selon une approche participative, et de consolider l’éducation à l’environnement.

En interaction avec cette approche, le Conseil municipal de Tiznit a entrepris une série de mesures visant la réalisation d’une décharge publique contrôlée aux normes internationales et ce en coopération avec l’Agence japonaise de coopération internationale (JIKA).

Dans une déclaration, le vice-président de la commune urbaine de Tiznit, Abdellah Jouragh, a indiqué que les préparatifs vont bon train pour la création de la décharge publique contrôlée.
Les efforts se focalisent à présent sur la recherche d’une alternative au coût élevé de la collecte et du traitement des déchets afin de le fixer à 200 dh/tonne au lieu de 600 dh cité dans l’étude effectuée à cet effet.

Pour sa part, l’ingénieur chargé de l’environnement à la commune urbaine de Tiznit, Mohamed Rabie, a souligné que le nouveau projet s’inscrit dans le cadre de la coopération maroco-japonaise portant sur la création d’une décharge contrôlée avec transport et traitement de déchets, en vue de limiter les dégâts sur l’environnement, ainsi que la création d’un centre d’enfouissement et de valorisation de déchets en application des recommandations du Schéma directeur de la gestion des déchets réalisé en 2012 par la préfecture de la province de Tiznit.

Rappelons que la commune urbaine de Tiznit a bénéficié d’un budget assuré par le Secrétariat d’Etat chargé du Développement durable de l’ordre de 16 millions de dirhams dédié à la concrétisation de ce projet.

(Avec MAP)