Bâtiment et construction, principaux acteurs dans la réalisation des objectifs du développement durable

L’idée est de construire un modèle sociétal qui préserve l’environnement. L’Alliance mondiale pour les bâtiments et la construction est axée sur la réalisation de la transition bas carbone et énergétique du secteur.

Le ministère de l’habitat et de la politique de la ville est à l’heure de la COP22. En coordination avec la Coalition nationale des bâtiments et de la construction pour le climat, il s’est engagé à intégrer les préoccupations environnementales et énergétiques dans l’acte de construire pour assurer un avenir viable et durable. Qu’ils soient constructeurs, industriels, architectes, militants ou décideurs politiques locaux, nationaux et internationaux, ils ont tous été  invités à échanger et à débattre des solutions concrètes qui s’imposent aujourd’hui à l’échelle de la ville et du bâti. L’idée principale est de construire un modèle sociétal permettant de répondre aux besoins des populations, tout en intégrant la dimension environnementale dans tous les projets.

C’est à cet titre qu’un side event organisé le 10 novembre au pavillon Maroc, a eu pour thématique principale le bâtiment et les changements climatiques. Nul n’est sans savoir que le secteur du bâtiment et de la construction reste parmi les secteurs les plus polluants et que son rôle dans la réalisation des objectifs du développement et de l’accord de la COP 21 à Paris n’est pas des moindres. D’ailleurs, une initiative a été lancée l’année dernière lors de la tenue de la COP21 dans le cadre du programme d’action de Lima à Paris qui vise à mobiliser les États membres ainsi que toutes les parties prenantes du secteur du bâtiment et de la construction. Il s’agit de L’Alliance mondiale pour les bâtiments et la construction qui regroupe 20 pays, dont le Maroc. Elle a été créée en vue d’inciter ses membres à accélérer et à amplifier la capacité considérable du secteur à réduire ses émissions et à renforcer la résilience climatique dans les villes et les infrastructures du futur.  L’Alliance mondiale pour les bâtiments et la construction est axée sur la réalisation de la transition bas carbone et énergétique du secteur des bâtiments et de la construction en favorisant l’élaboration de politiques appropriées pour les bâtiments durables et l’efficacité énergétique dans les bâtiments. Parallèlement, une rencontre a été organisée vendredi 11 novembre. Elle a consisté notamment à mettre en lumière les engagements de ce secteur en matière de lutte contre les changements climatiques et à développer des partenariats notamment en matière d’assistance technique et de financement.

Demain, 12 novembre, devrait se tenir le deuxième Sideevent «Forum Maroconordique sur les villes durables – Défis et opportunités», organisé par le ministère de l’habitat et de la politique de la ville et les ambassades des Pays nordiques au Maroc, au Pavillon Maroc.