Les indicateurs au vert pour le Crédit Agricole

Le groupe franchit la barre symbolique des 100 milliards de dirhams pour son bilan total 2018. Tous les autres indicateurs financiers sont en hausse.

Le Conseil de Surveillance du Crédit agricole du Maroc (CAM) s’est réuni le 2 avril sous la présidence du ministre de l’Agriculture, Aziz Akhannouch, pour examiner l’activité de la banque durant l’exercice 2018 ainsi que l’avancement de ses différents projets.

Dans un communiqué, la banque de Tariq Sijilmassi a présenté ses résultats financiers pour l’année 2018.

Selon la même source, les administrateurs ont constaté les évolutions notoires réalisées par la Banque et les efforts fournis par le CAM en matière d’inclusion financière des petits agriculteurs,notamment à travers la digitalisation, et du monde rural de manière globale.

Il ressort de la réunion que tous les indicateurs sont au vert, notamment :

– Le franchissement des seuils symboliques de 100 milliards de dhs de total Bilan.
– 80 milliards de dhs de crédits distribués et d’épargne collectée.
– 4 milliards de dhs de PNB consolidé
– 600 millions de dhs de résultat net consolidé.

Les représentants du comité d’audit, comité des grands risques, comité d’investissement (instance émanant de du conseil de surveillance) ont présenté leurs rapports au conseil de surveillance.

Les commissaires aux comptes ont annoncé une certification des comptes sans réserve et le Conseil a validé, de ce fait, les comptes de l’exercice 2018.

Le Conseil a également été informé des réalisations en matière d’engagement du groupe Crédit agricole du Maroc dans l’accompagnement du Plan Maroc vert et l’appui au monde agricole et rural.

En effet, le GCAM a renforcé son positionnement dans le développement durable du monde rural et agricole en mettant en place des outils d’inclusion financière à même de garantir le développement économique et social de ce secteur, peut-on lire dans le communiqué.

La réunion a également été l’occasion de présenter l’avancement des projets en cours notamment le chantier de la digitalisation et les composantes du plan stratégique Afak 2021.