DHL Maroc : 20 ans et 27 tonnes de fret transportées chaque jour

L’entreprise vient de fêter ses 20 ans de présence dans le pays
Le Maroc abrite depuis 1998 son siège régional pour le Maghreb
La multinationale compte actuellement 4 000 clients et un avion est affecté à  l’activité Maroc.

Colis à acheminer en toute sécurité dans un court délai, courrier urgent, échantillons…, entreprises et administrations ne peuvent plus se passer des opérateurs internationaux de transport express qui sont aussi sollicités par les particuliers pour leur diligence.

Dans ce domaine, DHL est l’un des plus connus et vient d’ailleurs de fêter ses 20 ans de présence au Maroc il y a quelques jours. Le sigle DHL, auquel les Marocains ont su trouver une signification locale («DiHadak Lhih») est constitué par les premières lettres des noms de trois fondateurs de l’entreprise :Adrian Desley, LarryHillblom et Robert Lynn. La marque remonte à 1969 et l’entreprise a démarré en transportant les connaissements maritimes des navires de fret par avion entre San Francisco (USA) et Honolulu (Hawaï).De ce fait, les opérations d’enregistrement se trouvaient facilitées et l’immobilisation des marchandises transportées limitée.

On imagine facilement la réduction des coûts et le gain de temps réalisé. Cette idée fut à la base d’une activité qui dégage aujourd’hui un chiffre d’affaires d’une cinquantaine de milliards de dollars (450milliards de DH) dans 220 pays avec près de 500 000 salariés. Rien qu’au Maroc,DHL a traité quotidiennement, en 2006, 12 tonnes de fret à l’export et 15 à l’import, soit près de 10 000 tonnes en une année, preuve qu’elle a fait du chemin depuis l’ouverture de son agence casablancaise en 1987.

Le marché étant porteur, une deuxième agence a été ouverte la même année à Rabat. Un an plus tard, ce sera le tour d’Agadir. Une pause fut respectée, le temps que l’activité se consolide, et c’est en 1994 que DHL s’installera à Marrakech, puis à Fès, en 1995.

Le pays est couvert pas un réseau de huit agences
Satisfaite de l’évolution du marché domestique, la multinationale fera du Maroc le siège régional pour l’ensemble des pays du Maghreb en 1998, année durant laquelle elle s’est s’installée confortablement dans ses locaux actuels de la Colline (quartier d’affaires de Sidi Maârouf), à Casablanca.C’est aussi à cette date-là que l’entreprise a pris une nouvelle dimension au niveau mondial avec l’entrée dans son tour de table de Deutsche Post, la poste allemande, qui en deviendra l’unique propriétaire en 2002. Entre-temps, le réseau local s’était élargi avec l’ouverture, en 2000, de l’agence de Safi, nouveau jalon dans la politique de proximité avec le client marocain.

Aujourd’hui, DHL dispose de 8 agences à travers le pays et d’une force de vente de 50 personnes. Pour coller au besoin des clients ou le susciter, la multinationale élargit régulièrement la palette de ses services. C’est le cas du DHL Connect, un logiciel mis en service en novembre 2002, qui permet aux clients de réaliser leurs propres bordereaux d’envoi ou leurs factures pro forma. Il s’agit en un mot de bénéficier d’une station DHL en interne. Dans la foulée, Euroconnect, son réseau de transport terrestre, est étendu au Maroc. Un Boeing 757, affecté auMaroc depuis 2004, réalise des vols quotidiens, ce qui permet une grande réactivité.

Des tarifs flexibles pour consolider la part de marché
Le succès de DHL se traduit par le nombre actuel de ses clients : 4 000. «Le fichier s’allonge d’une centaine de nouveaux clients chaque année», indique Farida Bennani, la directrice marketing Maroc. Mais c’est surtout à l’import que se réalise une grande part du chiffre d’affaires. En effet, le coût du fret aérien au Maroc est très élevé pour les exportations qui restent malgré tout à faible valeur ajoutée et dont le prix de vente ne permet pas d’absorber les dépenses occasionnées par ce type de transport. Il est vrai que la pression des charges d’exploitation et la hausse constante des prix du carburant et des frais de sécurité ne jouent pas en faveur d’une baisse conséquente des tarifs du transporteur.

Néanmoins, des efforts sont faits, surtout que la concurrence est devenue très rude sur un marché qui compte trois autres opérateurs internationaux de taille, en l’occurrence UPS, Chronopost et FedEx. Depuis le début de l’année, DHL utilise notamment un système de facturation basé sur le poids corrélé à la destination.

L’urgence d’acheminement peut être un autre élément de modulation du prix de l’envoi. DHL initie également diverses opérations de promotion. Ainsi, à titre indicatif, un kilogramme sera acheminé en 24 heures de Casablanca à Paris au prix de 621 DH au tarif normal. S’y ajoutent des tarifs offerts à une certaine catégorie de clients comme les étudiants, ou à des périodes déterminées, comme le Ramadan durant lequel bon nombre de Marocains envoient gâteaux et autres sucreries à leurs parents résidant à l’étranger.

L’entreprise ne se limite pas à cet effort commercial pour consolider ses parts de marché. Bien qu’elle jouisse d’une notoriété internationale dans le transport routier, l’express, le fret aérien et maritime, les solutions logistiques ainsi que les services de courrier international, DHL, au Maroc comme partout où elle est présente, se met en avant via la communication. Sur la place, elle s’appuie quasiment sur tous les médias (radio, télévision, presse écrite), tout en exploitant les bénéfices du marketing direct. Sans compter son site internet qui constitue un lien permanent.