Danone : un début d’année timide

Le groupe espère une accélération de son activité au courant du deuxième trimestre. De janvier en mars, le chiffre d’affaires du groupe s’est amélioré de 0,9%, à 6,1 milliards d’euros.

Le groupe agroalimentaire Danone a connu un début d’année timide, affecté par les effets du boycott au Maroc et le recul de la nutrition infantile en Chine, mais prévoit une accélération à partir du deuxième trimestre. «Les fondamentaux solides de nos activités se confirment, avec des résultats qui seront de plus en plus visibles, dès le deuxième trimestre», ce qui amène Danone à confirmer ses objectifs pour 2019, a commenté le PDG Emmanuel Faber, cité mercredi 17 avril dans un communiqué.

Danone vise, pour 2019, une croissance du chiffre d’affaires autour de 3% en données comparables et une marge opérationnelle courante supérieure à 15%.
De janvier à mars, le chiffre d’affaires du groupe a gagné 0,9% à 6,1 milliards d’euros.

«Le boycott des produits du groupe au Maroc continue à affecter les ventes de produits laitiers dans ce pays d’environ 30%, mais étant donné qu’il a commencé en avril 2018, ses effets seront minimisés dans les comptes du groupe dès le deuxième trimestre 2019», a indiqué la directrice financière Cécile Cabanis, lors d’une conférence téléphonique. La croissance des ventes en données comparables s’est élevée à 0,8%, mais ressort à 1,5% hors Maroc, avec une baisse des volumes de 1%, selon le communiqué.

Les ventes de la division Eaux ont augmenté de 2,7%, à 1 milliard

Le pôle Produits laitiers et d’origine végétale connaît une croissance de 0,4% à 3,3 milliards d’euros, avec un ralentissement en Amérique du Nord et une stabilisation des ventes en Europe. Par contre, les produits d’origine végétale, qui représentent près de 15% des ventes de ce pôle, «ont connu ce trimestre une croissance entre 5% et 10%», souligne Danone. Les ventes de la division Eaux ont gagné 2,7% à 1 milliard d’euros, tandis que celles de la Nutrition spécialisée ont augmenté de 0,9% à 1,8 milliard, malgré une baisse des ventes de 15% de la nutrition infantile en Chine. «Bien que la nutrition infantile soit en recul en Chine ce trimestre, il semble que l’effondrement qu’on craignait ne s’est pas matérialisé. Alors que les objectifs 2019 sont maintenus et que le groupe s’engage vers une amélioration au deuxième trimestre, nous nous attendons à ce que le marché se concentre sur la dynamique du deuxième trimestre et du second semestre», indiquent les analystes de Jefferies dans un commentaire boursier. Danone avait annoncé jeudi dernier avoir vendu Earthbound Farm, son activité de salades bio aux Etats-Unis, à l’entreprise californienne Taylor Farms. Il n’avait pas précisé le montant de l’opération, indiquant seulement que cette filiale avait dégagé en 2018 un chiffre d’affaires d’environ 400 millions de dollars.