Autoroutes du Maroc : Une démonstration de « NINJA TECH » au pont Mohammed VI

La première promotion des Ninjas marocains, trois au total, a fait ce vendredi sa première démonstration de la technique «Ninja-Tech». C’était au niveau du pont Mohammed VI.

La Société Nationale des Autoroutes du Maroc (ADM) a organisé, ce vendredi 1er mars 2019 au niveau du pont Mohammed VI une démonstration de la méthode « NINJA Tech »,qui permet l’inspection et l’auscultation des ouvrages d’art avec l’aptitude d’accéder aux zones sensibles des ponts en toute sécurité et sans recours aux équipements d’accès lourds.

Après mille heures de pratique et d’exercice sur le terrain, et suite à une multitude de ponts inspectés, au Japon et au Maroc, les cadres de la Société Nationale des Autoroutes du Maroc ont bénéficié d’une formation de deux ans, durant laquelle plusieurs missions ont été organisées entre le Maroc et le Japon.

Leurs implications dans les opérations d’inspection d’ouvrage d’art, tout en faisant partie des équipes japonaises, leurs ont permis de maitriser le mode de gestion des ouvrages d’art et le savoir-faire cumulé par plus de cinquante ans d’existence de la société nipponne, Hanshin Express Way Co. Ltd (société concessionnaire d’autoroute) et TKG (entreprise spécialisé dans l’inspection des ouvrages d’art et des travaux en hauteurs).
Une formation réussie, qui a permis ainsi de passer avec brio l’examen et acquérir la certification « NINJA-Tech » en Mai 2018, les premiers NINJAs non-japonais au monde.

Afin d’assurer la pérennité de ce programme, une plateforme d’entrainement des NINJAs, baptisée « DOJO » a été construite au niveau centre de formation d’ADM Académie à Kénitra, elle est dotée des différents équipements permettant l’apprentissage des bases de la technique « NINJA-Tech ».
Un planning de cursus de formation a été également instauré, en collaboration avec les deux sociétés japonaises Hanshin Express et TKG, pour former d’autres promotions à partir de cette année afin de satisfaire le besoin d’inspection des ouvrages d’art qui ne cesse de croitre.
Cette coopération Maroc-Japon permet à ADM de se positionner au premier rang dans le domaine d’inspection des ouvrages, l’objectif étant, à moyen terme, d’offrir ce service aux gestionnaires d’infrastructures au Maroc et en Afrique.

En développant ce savoir-faire, ADM franchit une nouvelle étape et rejoint la démarche initiée par la société depuis des années en faveur de l’innovation, des partenariats internationaux et de la formation continue.