Atlanta a affiché la pleine forme en 2018

Le chiffre d’affaires consolidé a vigoureusement progressé. Les charges d’exploitation sont contenues. Le CA a proposé un dividende de 3 DH par action.

Bonne moisson pour Atlanta Assurances en 2018. La compagnie d’assurances du groupe Holmarcom a réalisé un chiffre d’affaires de 2,4 milliards de DH, en croissance de 7,1% par rapport à l’exercice 2017. En consolidé, les primes émises du groupe Atlanta-Sanad ont dépassé 4,47 milliards de DH en 2018 contre 4,2 milliards de DH en 2017, soit une hausse de 6,7%.

D’après le management de la compagnie, l’évolution du chiffre d’affaires concerne autant la branche Vie que la Non-Vie. En 2018, cette dernière a affiché un chiffre d’affaires de 1,9 milliard de DH, en hausse de 5,8%. La croissance est encore plus importante pour la branche Vie avec à la clé une progression de 12,9% et des primes émises de l’ordre de 480 MDH. «L’évolution du chiffre d’affaires a pu être réalisée grâce à notre processus d’innovation, à l’élargissement significatif de notre réseau et à la dynamique commerciale croissante de notre partenaire, le CIH Bank», explique Jalal Benchekroun, directeur général délégué d’Atlanta Assurances. Dans un secteur qui a fait évoluer ses primes d’environ 6,5% (de 38,9 en 2017 à 41,4 milliards de DH en 2018), Atlanta a pu surperformer le marché (+7,1% de primes émises). Le management informe qu’Atlanta Assurances a renforcé son réseau de distribution exclusif par 60 nouveaux points de vente dans les différentes régions du Royaume.

Des placements rentables

En plus de ce dynamisme commercial, la compagnie a fait des efforts pour contenir ses charges d’exploitation. Les frais de gestion ont augmenté, mais à un rythme inférieur à celui des primes émises (+4,7% contre +7,1%). De plus, la variation de la sinistralité a été également maîtrisée avec une progression du ratio de S/P de 1,1 point, passant de 76,4 à 77,5%. «La politique d’assainissement du portefeuille de la compagnie engagée depuis fin 2017 a permis de limiter les effets de la hausse de la sinistralité observée sur le marché en 2018», explique M. Benchekroun. Aussi, les placements financiers de la compagnie ont été plus rentables en 2018. La conjonction de ces trois éléments ont débouché sur un résultat net social en hausse de 14,5% à 221 MDH. En consolidé, il reste stable par rapport à 2017, s’établissant à 211 MDH (contre 212 un an auparavant). Au volet des perspectives, la compagnie compte poursuivre son développement hors des frontières en faisant d’Atlanta Côte d’Ivoire Non-Vie une compagnie de référence en local et par l’investigation des perspectives de développement dans d’autres pays africains. Le conseil d’administration d’Atlanta Assurances a proposé à l’assemblée générale ordinaire qui sera tenue le 9 mai 2019, le versement d’un dividende de 3 DH par action au titre de l’exercice 2018 (contre 2,80DH par action en 2017).