Enquête. Réforme de la fiscalité locale : les derniers réglages

Retrouvez EN KIOSQUE, le numéro 4 982 du journal La Vie éco du 1er Mars 2019.

Si le calendrier est respecté, la première mouture du projet de réforme de la fiscalité locale sera prête d’ici avril pour être discutée lors des Assises de la fiscalité prévues en mai. Un changement profond est devenu un impératif tant le cadre actuel est désuet, donc inefficace. Pour preuve, les collectivités s’époumonent derrière 20 milliards de DH d’arriérés de recettes, dont 85% devant être collectés par l’Etat et 15% par elles-mêmes. Parmi les dysfonctionnements relevés par plusieurs experts et confirmés par l’Intérieur, la multiplicité des intervenants dans le circuit. En effet, la DGI, la TGR et les services communaux sont concernés par la même assiette. Or, ils ne coordonnent pas leurs actions et, pire, se marchent souvent sur les pieds.

L’objectif de la réforme est d’accroître les recettes sans augmenter la pression fiscale, en particulier par l’élargissement de l’assiette, le recensement plus affiné des contribuables et le recours aux nouvelles technologies pour les informer. Le nombre de taxes passera de 17 à 6au maximum.

Pour plus de détails consulter les pages 18-19-20-21 du journal La Vie éco du 1er Mars 2019, dans sa version papier, disponible EN KIOSQUE.

Voici la UNE de votre journal de cette semaine :

La UNE de La Vie éco du 1er Mars 2019