Electroménager : un premier semestre encourageant

La tendance haussière des ventes constatée au cours des trois premiers mois de l’année se confirme. Le lavage, le froid et le petit électroménager font recette. L’optimisme est de rigueur pour le second semestre.

écouter les distributeurs et fabricants de matériels électroménagers, le premier semestre 2016 a été relativement bon. Déjà, le marché avait gagné 3,4% au cours des trois premiers mois de l’année. «L’électroménager ‘‘blanc’’ connaît un rebondissement depuis ce début d’année», confie Abdeljalil Lahlou, DG de Manar, fabricant de la marque Siera qui «est parvenue à réaliser une bonne croissance depuis le début de l’année qui s’est confirmée à partir du mois d’avril dernier», continue-t-il. Le constat est le même chez Brandt Maroc qui a notamment réussi, depuis son installation au Maroc en mars 2015, à référencer la quasi-totalité de sa gamme dans les réseaux traditionnel et moderne. «Notre stratégie ‘‘go-to-market’’ axée sur l’univers des grands partenaires de la distribution, nous a permis de dépasser nos objectifs pour le premier semestre 2016», résume Ghita Bennani, directrice marketing et communication de la filiale marocaine du groupe français d’électroménager. «La catégorie lavage, associée au lancement de la TV pendant la Coupe d’Europe de football, nous a  permis d’enregistrer des progressions importantes jusqu’en mai. La catégorie froid a pris le relais de cette croissance depuis 2 mois», détaille la responsable. A l’inverse, les produits de niche tels que les appareils à raclette ou les emballeuses sous vide ont encore du mal à percer le marché marocain.

De son côté, Tarek Mouhoub, consumer electronics director de Samsung, confirme, plus timidement : «Le marché de l’électroménager est en croissance continue au Maroc depuis ces dernières années, le consommateur marocain est plus averti, mieux informé et demande à avoir des produits capables de répondre à un besoin spécifique».

Le petit électroménager a été très demandé durant Ramadan

A l’inverse des années précédentes où le mois sacré coïncidait soit avec les vacances, soit avec la rentrée scolaire, cette année Ramadan aura permis aux professionnels de connaître de nouveau des pics de vente. «Il est évident que le secteur de l’électroménager reste marqué par une forte saisonnalité avec Ramadan comme pic majeur. Cette période est distinguée par toute une panoplie d’offres et de promotions qui ne laissent pas le consommateur insensible», rappelle Abdeljalil Lahlou. Le petit électroménager connaît d’ailleurs un engouement particulier pendant cette période. Les catégories «préparation culinaire» et «cuisson» ont ainsi connu une forte demande chez Brandt. «Les ventes de ces produits ont même dépassé nos attentes», se félicite Ghita Bennani. Même son de cloche chez Samsung. «Durant la période de Ramadan, nous enregistrons une augmentation des ventes des produits électroménagers, spécialement les deux premières semaines du mois sacré et les deux qui le précèdent», ajoute Tarek Mouhoub. Ces professionnels restent d’ailleurs optimistes pour le deuxième semestre. «Les mois les plus volumiques restent à venir, notamment avec les ventes de froid durant tout l’été qui connaîtront un pic à l’occasion d’Aïd Al Adha», prévoit Ghita Bennani. «C’est une période clé pour augmenter les ventes de réfrigérateurs. Il est donc important de capitaliser sur cette période en intensifiant notre communication dans le marché et en proposant des offres spéciales», confirme M. Mouhoub. La concurrence, rude dans ce secteur, n’est donc pas prête de s’affaiblir.