Electroménager : un bilan mitigé durant l’Aid Al Adha
31 août 2018
Wiam Markhouss (381 articles)
Partager

Electroménager : un bilan mitigé durant l’Aid Al Adha

Les Casablancais et les Rbatis, en vacances durant l’Aid Al Adha, ne se sont pas rués sur les magasins. Dans les autres villes, l’activité a été plus dynamique.

D’après les chiffres de GFK arrêtés à fin juin 2018, le 2e trimestre a connu une performance timide pour le gros électroménager (+0,8%) et pour le petit électroménager (+2,7%) sauf pour le brun (téléviseurs) qui a bénéficié de l’effet Coupe du monde et a pu atteindre une performance des ventes de 28,1% par rapport à la même période de 2017. Mais ces chiffres n’incluent pas ceux de l’Aid Al Adha fêté les 22 et 23 août et caractérisé normalement par une forte progression des ventes de réfrigérateurs et de congélateurs. Cette année, les professionnels font état d’une quasi-stagnation, voire d’une régression du marché pour certains. «Généralement, les ventes d’électroménager durant l’Aid sont réalisées 10 à 5 jours avant la fête survenue mercredi. Cette année, 2 jours fériés ont devancé la fête, sans compter le week-end qui précède. Les Marocains, surtout dans l’axe Casa-Rabat, ont préféré en profiter pour passer les vacances. Nous avons connu donc moins d’affluence dans nos magasins de Casa-Rabat durant ces jours-ci. Les autres villes ont connu moins d’impact. Finalement, nos ventes ont stagné durant la période de l’Aid par rapport à 2017, malgré l’effort de communication et de diversification de gammes mises en place», déclare Ismail Biougnach, directeur d’exploitation de l’enseigne éponyme qui détient 11 magasins au Maroc. Pour le management de Cosmos électroménager, l’enseigne a battu un record des ventes cette année. Même s’il estime qu’elle a encore des parts de marché à gagner. Mais, généralement, le bilan des enseignes est mitigé. «A part les achats de l’électroménager blanc prévus par les ménages et concrétisés peu avant l’Aid Al Adha sous l’effet des promotions et offres spéciales de la période, les ventes de congélateurs et de réfrigérateurs ne sont pas satisfaisantes», renchérit M. Biougnach. Cette saison aura aussi été peu reluisante pour les climatiseurs à cause du retard des grandes chaleurs qui arrivent normalement à partir du mois de mai, notamment dans les villes intérieures telles que Marrakech et Meknès réputées grandes consommatrices de climatiseurs. Les chiffres GFK du 3e trimestre prévus pour octobre donneront une image plus globale de la situation.

Wiam Markhouss

Wiam Markhouss