Décrocher un premier emploi reste la difficulté principale pour les chômeurs

Malgré les mesures fiscales pour encourager le premier emploi, il y a encore des progrès à faire à ce niveau.

Sur les 1,216 million de chômeurs recensés en 2018, près de 60% (57,9% exactement) sont des primo demandeurs d’emploi, selon la dernière enquête du HCP sur le marché du travail. Dans cette catégorie, les femmes sont plus nombreuses (69,1%) que les hommes (5,8%), précise l’enquête.
Deuxième caractéristique du chômage au Maroc, les personnes concernées sont un peu plus de deux tiers (67,6%) à être à la recherche d’un emploi depuis une année ou plus. Là encore, la proportion des femmes est plus importante (75,4%) que celle des hommes (63,5%).

Ces deux caractéristiques du chômage semblent finalement liées l’une à l’autre pour n’en faire qu’une seule : si la majorité des demandeurs d’emploi sont en attende d’embauche depuis une année ou plus, c’est probablement parce que ce sont, pour la plupart, de nouveaux arrivants sur le marché du travail. Et ce constat renvoie de fait à la question de l’employabilité, dont, depuis longtemps pourtant, on a fait le point nodal de la problématique de l’emploi. Malgré les mesures fiscales prises par les pouvoirs publics pour encourager le premier emploi, il y a encore, manifestement, des progrès à faire à ce niveau.