Coup de projecteur sur le savoir-faire artisanal marocain

Un Salon national de l’artisanat et douze régionaux sont organisés dans le cadre de l’évènement. Au programme, des expositions à vocation commerciale, mais aussi des ateliers thématiques sur l’artisanat et des sessions de formation.

Le coup d’envoi de la troisième édition de la Semaine nationale de l’artisanat a été officiellement donné le 22 juillet, à l’espace Ennahda à Rabat. Cette manifestation organisée par le ministère de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire, et qui devrait durer jusqu’au 31 juillet,  se veut un «rendez-vous incontournable» pour les artisans qui désirent faire connaître leurs créations, s’informer sur l’évolution des tendances, ou encore nouer des contacts et trouver de nouveaux débouchés.

Présidant la cérémonie de lancement, la ministre Fatema Marouane a mis l’accent sur le fait que la semaine «constitue un moment fort pour rendre hommage aux artisans, détenteurs d’un savoir-faire ancestral et gardiens d’un héritage patrimonial unique, qui grâce à leur dextérité ont su préserver et développer l’artisanat marocain et fonder sa notoriété». Evaluant la stratégie Vision 2015 pour le développement de l’artisanat, dont le contrat-programme avait été signé en février 2007, la ministre a affirmé que «ses résultats sont très encourageants» et que leur analyse est en cours de finalisation. Elle s’est également félicité de l’augmentation de 17%  enregistrée au niveau des exportations de produits de l’artisanat, au cours du premier semestre de l’année 2016.

La semaine est caractérisée par la tenue d’un salon national de l’artisanat à l’espace Ennahda à Rabat, du 22 ou 31 juillet, et de douze salons régionaux. D’une superficie d’environ 3 000 m2, le Salon national abrite une centaine de stands destinés aux entreprises et coopératives d’artisanat structurées, ainsi qu’aux artisans individuels. Y sont exposés des produits de décoration, d’ameublement, de bijouterie, d’habillement et accessoires…

Priorité aux exposants disposant d’un label qualité

La priorité dans le choix des participants a été donnée aux unités de production d’artisanat disposant d’un label de qualité, notamment le label national «Morocco Hand Made», le label Artisanat régional, les marques collectives de certification, etc. Le salon cible en priorité le grand public dont les exposants espèrent qu’il affluera en masse en cette période de vacances, ce qui leur donnera l’occasion de mettre en avant et de vendre leurs produits. D’autres catégories de visiteurs, tels que les professionnels de l’art de vivre marocain et les jeunes intéressés par la formation dans les métiers de l’artisanat, sont aussi visés. Ce sera l’occasion pour tout ce monde de discuter de sujets tels que la préservation des métiers en voie de disparition et la labellisation des unités de production de l’artisanat dans le cadre d’ateliers thématiques. Des sessions de formation dans l’éducation financière au profit des artisans et des journées portes ouvertes des établissements de formation professionnelle dans le secteur de l’artisanat sont aussi programmées.