Comment sont fabriqués les médicaments ?

Comprimés, gélules, suppositoires, produits injectables…, comment sont fabriqués ces produits pharmaceutiques dont la production exige un environnement ultra-sécurisé. Quelles sont les différentes étapes du processus ? Visite guidée des laboratoires Pharma 5 basés à Bouskoura.

Première étape : réception de la matière première stockée à température et humidité contrôlées. Un espace de 25 000 m3. Pour des mesures de sécurité, neuf mois de stocks de sécurité sont constitués. Leur gestion est informatisée. Cet espace est réparti en plusieurs aires qui respectent le principe de la marche en avant. Au total, 2 005 articles y sont stockés.

Non, ce n’est pas un cosmonaute mais un agent spécialiste qui procède à la vérification de la matière première dans une atmosphère contrôlée. Aucune matière première ne peut être acheminée à la production sans être déclarée conforme par cette unité d’analyse.

Laboratoire de contrôle qualité. 40 docteurs et cadres scientifiques y travaillent. C’est l’unité névralgique de tout le processus de production où s’effectuent les contrôles aussi bien des matières premières que des médicaments et des articles de conditionnement. L’accès aux laboratoires et unités de développement est conditionné au port de blouse, chaussons et toque.

Unité d’analyse chromatographique : un équipement de dernière génération utilisé pour identifier et quantifier les matières.

Le technicien se sert de pipettes d’absorption du produit actif et procède à des analyses in vitro dans un environnement proche du milieu gastrique humain.

Unité de fabrication des formes solides orales : étape de mélange
des matières premières. Pour les néophytes, il s’agit de la première étape de production des comprimés. Avant d’y accéder, il faut traverser des espaces sous pression où l’air est soufflé pour libérer le corps des particules. L’unité répond à des normes très strictes en matière de pression qui varie entre + 35 Pa au sas d’entrée et – 30 Pa dans l’espace de mise en sachet.

Unité de production des antibiotiques, format gélules : ligne de conditionnement en blister aluminium- l’aluminium garantissant une adhérence maximale du conditionnement et donc une meilleure préservation de la gélule. La machine est dotée d’un détecteur qui éjecte automatiquement les plaques mal remplies. Cette étape intervient après la granulation, la compression et la mise en gélules.

Unité de production des antibiotiques, format gélules : ligne de conditionnement en blister aluminium- l’aluminium garantissant une adhérence maximale du conditionnement et donc une meilleure préservation de la gélule. La machine est dotée d’un détecteur qui éjecte automatiquement les plaques mal remplies. Cette étape intervient après la granulation, la compression et la mise en gélules.

Unité de production des formes liquides buvables. De grandes citernes conçues spécifiquement pour les besoins de l’industrie pharmaceutique reçoivent, pour mélange, la matière première.

L’aval de l’unité de production des formes liquides buvables. Sortie des flacons de sirop prêts à l’emballage.

Unité de production des poudres stériles antibiotiques. Il s’agit des poudres pour les médicaments injectables produits en flux tendu.

Le technicien travaille dans un bloc stérile de répartition. Il est astreint à réduire ses mouvements au minimum afin d’éviter tout mélange d’air.

Après la production, des tests sont effectués sur les différents produits. Ici, un exemple d’analyse de désagrégation de suppositoires.

Dernière étape du processus, le magasin de stockage. Rayon des produits finis libérés et prêts à la livraison. Quelque 300 présentations commerciales en produits finis y sont stockées.