4 février 2005
Lavieeco (26225 articles)
Partager

Comment le froid tue les plantes

Le froid cause chez les végétaux un ralentissement de l’activité pouvant aller jusqu’à l’arrêt des fonctions vitales. Le gel peut détruire tout ou partie des végétaux et principalement les organes

Le froid cause chez les végétaux un ralentissement de l’activité pouvant aller jusqu’à l’arrêt des fonctions vitales. Le gel peut détruire tout ou partie des végétaux et principalement les organes sensibles, suite à la formation de cristaux de glace dans les espaces intercellulaires. L’eau des cellules a tendance à les quitter de façon irréversible et à se congeler. Si le refroidissement est rapide, l’eau n’a pas le temps de quitter les cellules et gèle à l’intérieur. D’où la destruction des cellules par l’action mécanique des cristaux de glace. Par contre, un abaissement progressif de la température permet à la plante de se durcir et de mieux résister.
La sensibilité des végétaux au gel varie d’une espèce à l’autre et quelquefois même d’une variété à l’autre de la même espèce.
Elle dépend également et surtout du stade physiologique dans lequel elles se trouvent. Ainsi, les arbres fruitiers sont plus résistants quand ils sont en phase de repos végétatif et sont par contre plus sensibles au stade de la floraison et de la formation des fruits. En règle générale, les sols humides refroidissent plus lentement que les sols secs, d’où l’impact conjugué de l’absence de précipitations et de la vague de froid. De même, le froid est plus intense au niveau du sol que dans l’atmosphère, ce qui explique les dégâts plus importants sur cultures basses (fraises, pommes de terre).

Lavieeco

Lavieeco