Cinq entreprises pré-qualifiées pour la réalisation du parc éolien de Tanger
27 janvier 2006
Lavieeco (26215 articles)
Partager

Cinq entreprises pré-qualifiées pour la réalisation du parc éolien de Tanger

D’une capacité de 140 Mw, ce parc sera mis en service en 2007
Son coût est d’environ 2 milliards de DH.

Un pas de plus pour l’augmentation de la part de l’éolien dans la production énergétique du pays. L’ONE (Office national de l’électricité) vient de remettre les dossiers d’appel d’offres de la construction du parc de Tanger aux cinq entreprises ou groupements d’entreprises pré-qualifiés pour la réalisation de ce projet. Sont retenus : Nordex-Cobra-Ayra (Espagne), General electric international-General electric wind energy (USA), Gamesa Eolica (Espagne), Enercon (Allemagne) et le groupement constitué de Vestas (France) qui s’est déjà illustré dans le projet de Koudia Al Baida (à Tétouan) aux côtés du cabinet Germa, Cegelec (France) et Cegelec (Maroc). La remise des offres est fixée au 19 avril prochain. Le délai de réalisation est de 18 mois à partir de l’ordre de service. Si le calendrier est tenu, ce parc, situé à l’est de Tanger sur un site balayé par des vents dont la vitesse moyenne est 10 m/s, sera opérationnel en fin 2007.

Au total, la capacité installée sera de 140 mégawatts fournis par un ensemble d’aérogénérateurs de puissance supérieure ou égale à 850 Kw. Selon l’office, ce projet dont le coût approche les 2 milliards de DH entre dans le cadre du programme MDP (mécanisme de développement propre). Il permettra d’éviter l’émission de 470 000 tonnes de CO2 par an et d’économiser 120 000 tonnes de fuel. En contrepartie, le Maroc recevra une aide financière.

Divers sites seront installés entre Essaouira et Dakhla
A sa mise en service, le parc de la capitale du Détroit sera le plus grand du continent et prendra ainsi la place jusque-là occupée par celui de Koudia Al Baida, la première expérience initiée dans le pays dans le domaine de l’énergie éolienne. Cette première installation présente une capacité de 50,4 Mw transmise par 84 aérogénérateurs d’une puissance unitaire de 600 kw. C’est en fait sa réussite qui a conforté l’office dans sa décision de donner au vent une place de plus en plus significative dans sa stratégie de diversification des sources d’énergie. Pour un pays dont la frange côtière, en particulier la face atlantique, est balayée par de puissants vents, il n’y a aucun doute que le choix est judicieux. D’autres sites de puissance plus ou moins importants seront ainsi implantés à moyen ou long terme entre Essaouira et Dakkla. Déjà, un projet de parc éolien d’une puissance de 60 Mw d’un coût total de 900 MDH est prévu par l’ONE à Essaouira. A terme, la production globale d’énergie éolienne dépassera les 250 Mw .

Le parc éolien de Tanger sera le plus grand du continent africain.

Lavieeco

Lavieeco