Aquaculture.  23 nouveaux projets d’investissement retenus
8 octobre 2018
Malika Alami (21 articles)
Partager

Aquaculture. 23 nouveaux projets d’investissement retenus

23 projets aquacoles de 400MDH vont être réalisés au Souss Massa. Ce sont les résultats des appels à manifestation d’intérêt lancés par l’Agence Nationale pour le Développement de l’Aquaculture dans ladite région, entre le 27 décembre 2017 et 27 mai 2018.

L’information a été donnée par Aziz Akhannouch, ministre de l’Agriculture et de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, vendredi 5 octobre à Agadir.

Les deux appels à manifestation d’intérêt pour le développement de projets aquacoles dans la région Souss Massa concernent une superficie de 1.380 ha représentant 92 unités de production dédiées à la culture d’algues marines et de coquillages.

Les projets retenus aujourd’hui qui exploiteront 60 unités de production, pour un investissement prévisionnel d’environ 400 millions de DH (400MDH), programment l’exploitation de 900 ha. Les réalisations prévues devraient atteindre 62.000 tonnes/an de coquillages et d’algues marines, soit 78% des prévisions du plan aquacole estimées à 80.000 tonnes/an. Ces nouveaux projets devraient générer 620 emplois directs dans la région, précise un communiqué du département de la Pêche.

A noter que parmi les projets sélectionnés, trois sont portés par onze jeunes investisseurs. Soulignons que des mesures sont dédiées aux coopératives locales de pêche artisanale intéressées par l’aquaculture. Il est question ainsi de faire de ce programme un vrai levier d’intégration et de développement local, est-il indiqué.

Dans cette dynamique, un programme d’encadrement et d’accompagnement technique sera mis en place en faveur de ces coopératives pour la concrétisation de leurs projets aquacoles dans les meilleures conditions.

Des mesures fiscales incitatives sont mises en place pour accompagner les investisseurs dans leur projet. Le Conseil régional Souss Massa, pour sa part, alloue un budget global de 20MDH pour subventionner les jeunes entrepreneurs de la filière.

Le travail accompli ces dernières années dans le cadre du plan Halieutis a mis en exergue les potentialités considérables des différentes régions du Royaume sur plus de 1700 km du littoral national. Il a aussi permis de délimiter 5 plans d’aménagement aquacole sur tout le territoire marocain, démontrant un potentiel de 380 000 tonnes à court terme doublant ainsi l’ambition initiale de 200 000 T.

Cela pourrait contribuer à la hausse des exportations halieutiques de 1,2 à plus de 3,1 milliards de DH, et permettrait presque de tripler le PIB du secteur halieutique (pêche, aquaculture, industrie) le faisant passer de 8,3 à plus de 21,9 milliards de DH.