Le safran de Taliouine mieux valorisé

La 12e édition du Festival international du safran a eu lieu du 5 au 8 novembre. Une superficie de 1600ha est dédiée à cette culture à Taliouine et dans les communes avoisinantes.

Clap de fin pour la 12e édition du Festival international du safran. Organisé par le ministère de l’agriculture à Taliouine, du 5 au 8 novembre, l’évènement était l’occasion de faire le point sur le développement de cette culture et les performances réalisées par la filière. Placée cette année sous le thème : «Le safran, un levier pour l’amélioration des conditions de vie en milieu rural», le festival a vu l’organisation d’ateliers et de sessions de formation au profit des professionnels. Des activités sportives et artistiques pour le grand public ont été également de la partie.
Une visite au profit des invités a été effectuée à la Maison du safran, qui comprend divers espaces dédiés aux coopératives, un laboratoire, et des salles de tri et de séchage. Véritable plateforme de valorisation, celle-ci est la base arrière de la commercialisation à l’export.

Le gramme vendu à 35 DH

Selon un responsable de cette structure, la superficie dédiée au safran à Taliouine et dans les communes avoisinantes s’élève à 1600 ha, dont la plus grande partie est irriguée à l’aide de la technique du goutte-à-goutte. D’après lui, les efforts de valorisation ont permis de porter le prix du gramme de 10 DH en 2009 à 35 DH actuellement.

En effet, ceux-ci s’inscrivent dans le cadre de la stratégie nationale pour le développement de cette filière avec pour objectif de promouvoir une identité propre pour le safran marocain et en assurer une offre optimale à forte valeur ajoutée, en droite ligne avec le Plan Maroc Vert.