Afreximbank s’applique à fluidifier le commerce intra-africain

L’offre consiste à équiper les institutions financières africaines, les banques africaines, les autorités de régulation et les professionnels des outils techniques nécessaires pour sécuriser leurs opérations dans un contexte marqué par l’incertitude.

Le financement structuré du commerce intra-africain est au centre des préoccupations de la Banque Africaine d’Import-Export – Afreximbank. Ses représentants ont bouclé un séminaire, tenu à Casablanca du 7 au 9 novembre, en collaboration avec les partenaires financiers dont le ministère marocain de l’économie et des finances, afin d’expliquer les défis qui s’imposent aux opérations de financement du commerce intracontinental, et d’exposer la batterie de solutions qu’Afreximbank a mises en place pour défaire les nœuds qui bloquent la fluidification des procédés. L’offre consiste à équiper les institutions financières africaines, les banques africaines, les autorités de régulation et les professionnels des outils techniques nécessaires pour sécuriser leurs opérations dans un contexte marqué par l’incertitude, et fortement conditionné par les pratiques imposées par les groupes étrangers importateurs de denrées brutes ou de composantes semi-finies.

Les participants, quelque 200 intervenants et 1600 professionnels représentant plusieurs secteurs financiers, ont échangé, trois jours durant, sur la nécessité de doter le commerce intra-africain des structures financières qui lui permettront de fonctionner en prévenant les risques liés à la solvabilité et aux principes équitables de contrepartie entre professionnels. Les outils qu’Afreximbank propose s’articulent aussi sur la capacité donnée aux opérateurs financiers et institutions publiques à identifier les configurations commerciales bancables, quels que soient leur niveau de complexité.

Une plateforme pour échanger sur les meilleures pratiques

Enfin, l’un des principaux objectifs du séminaire a été, selon Benedict Oramah, président d’Afreximbank, de «créer une plateforme pour les banques africaines et autres professionnels du commerce international, où ils pourront désormais échanger sur les meilleures pratiques et bénéficier mutuellement de leurs retours d’expériences en vue de booster le commerce africain, aussi bien interne qu’externe». Afreximbank est une institution multilatérale panafricaine financière dédiée au financement et à la promotion du commerce intra-africain, et qui œuvre depuis sa création en 1993 en faveur d’une meilleure intégration économique et commerciale des économies africaines par la maîtrise des aspects commerciaux à l’international et la mise en place d’outils financiers dédiés à la gestion des opérations commerciales intra et intercontinentales, qui viendraient remplacer ceux toujours en vigueur, portés par les multinationales étrangères. L’intérêt d’actionner de tels outils et les faire adopter par les banques et institutions financières africaines est de pousser ces grands groupes à ré-imaginer leur rapport à l’Afrique en délaissant le modèle «simpliste» d’acquisition de la matière brute, en faveur d’un nouveau modèle basé sur l’industrialisation et l’implantation d’unités industrielles exportant du produit fini vers les marchés africains et mondiaux.