Aérien: RAM renforce l’ancrage de ses racines africaines

En 2018, 1,7 millions de voyageurs ont pris leur envol avec la RAM depuis des aéroports africains – le continent représente 22% du trafic global de la compagnie, et l’ambition est de porter ce taux à un tiers du trafic global.

Dans l’avenue du Dr. Kwame N’Kruma à Ouagadougou réside l’une des nombreuses agences que Royal Air Maroc (RAM) a implanté en Afrique de l’Ouest, et l’une des plus actives sur le plan africain en cette période de l’année. Pour cause, le Fespaco, événement cinématographique phare du continent et que le transporteur aérien national sponsorise depuis 2015, a drainé un grand trafic sur le Burkina Faso, une destination en pleine expansion pour la RAM.

Elmostafa Loudagh, représentant régional de la RAM dans ce pays du Sahel, a indiqué à La Vie Éco que la compagnie aérienne a transporté 30.000 passagers au départ de Ouagadougou en 2018. C’est une progression de 11% en terme de passagers transportés, et de 20% en terme de chiffre d’affaires par rapport à l’année d’avant.

La RAM a entamé son activité au Burkina Faso en 2005 avec des vols qui desservaient également Niamey (Niger), pour ensuite consacrer à Ouagadougou, à partir de 2013, un vol quotidien direct en périodes de pointe et 5 vols par semaine en basse saison. Les destinations privilégiées des burkinabés restent l’Europe, les Etats-Unis ou encore l’Amérique Latine, ainsi que le Moyen-Orient pour le Hajj et la Omra.

L’épanouissement de cette destination est le reflet de l’orientation stratégique et politique de la RAM vers le développement en Afrique, considéré par la compagnie comme son milieu naturel. Ahmed Benrbia, délégué général Afrique à la RAM, nous informe que le nombre de passagers de la compagnie au départ des aéroports africains s’est élevé à 1,7 millions en 2018.

Ce continent où elle présente depuis 1958 et y dessert plus d’une trentaine de destination, a généré en 2018 plus de 22% du trafic global de la compagnie, un chiffre en évolution de 5% par rapport à 2017, et « notre ambition est de porter ce taux à un tiers du trafic global », dévoile-t-il en faisant savoir que la RAM ne négligera pas son développement sur le reste des continents.

Actuellement, les principales destinations desservies par la RAM en Afrique sont Dakar (3 vols/jour), Abidjan (11 vols/semaine), Nouakchott (1 vol/jour), Bamako et Lagos. Cet essor puise sa source non seulement dans la fréquence de couverture mais aussi dans les prix compétitifs qu’offre le transporteur.