Accord de libre-échange : Quelle riposte face à la déferlante turque ?

Retrouvez EN KIOSQUE, le numéro 4 975 du journal La Vie éco du 11 janvier 2019.

Du textile et habillement à l’électroménager, en passant par la cosmétique et l’agroalimentaire, les produits d’origine turque sont partout sur le marché marocain. En douze ans, les importations ont été multipliées par près de 4. A fin septembre 2018, elles totalisaient déjà 15,5 milliards de DH, et devraient, sur toute l’année, égaler ou dépasser le chiffre de 2017. Dans le sens contraire, le Royaume n’a expédié que 6,9 milliards de DH de marchandises (essentiellement des voitures de tourisme et des matières premières). Il accusait un déficit de 12,4 milliards de DH en 2017 et de 11 milliards sur les neuf premiers mois de 2018. Les exportateurs locaux s’alarment, d’autant que le «partenaire» turc est connu pour la multiplicité de ses barrières non tarifaires et le zèle de sa douane. Sur le marché intérieur, beaucoup de branches ne font pas le poids face à des concurrents dont les prix sont allégés grâce à des subventions conséquentes. Les mesures de protection prises pour quelques secteurs comme le textile ont peu d’effets. Les opérateurs souhaitent une réflexion plus approfondie pour rééquilibrer le courant d’affaires.

Pour plus de détails consulter les pages 12-13-14-15 de La Vie éco du 11 janvier 2019, dans sa version papier, disponible EN KIOSQUE.

Voici la UNE de votre journal de cette semaine :

La UNE de La Vie éco du 11 janvier 2019