Epouser une seconde femme, sans demander l’autorisation au tribunal

Je suis une femme mariée depuis dix ans. Dernièrement, on m’a informée que mon mari a épousé une deuxième femme. Lui et moi n’avons jamais discuté de cette éventualité et, jusqu’à  présent, il ne m’en a jamais parlé. Est-il possible qu’il se marie sans que j’en sois informée ? Que devrais-je faire ?

Votre mari a certes la possibilité d’épouser une seconde femme, mais pas sans en faire une demande d’autorisation au tribunal. Cette demande doit indiquer les motifs objectifs et exceptionnels justifiant la polygamie. Elle doit aussi être assortie d’une déclaration sur sa situation matérielle.

Une fois cette demande déposée au tribunal, le juge procède à votre convocation. Si vous recevez personnellement la convocation ou si vous refusez de la recevoir et que vous ne vous présentez pas à l’audience, le juge va vous mettre en demeure, et vous préciser qu’au cas où vous n’assistez pas à cette dernière audience, il sera statué sur la demande de votre époux en votre absence.

Lors du débat en Chambre du conseil, le juge va vous écouter et connaître votre position. Soit vous êtes d’accord, et que votre mari remplit toutes les conditions requises pour un second mariage, là le juge le lui accorde. Soit vous n’êtes pas d’accord et vous demandez le divorce. Dans ce cas, le juge doit d’abord fixer un montant correspondant à tous vos droits ainsi que ceux de vos enfants que le mari doit consigner dans un délai n’excédant pas sept jours, et prononcer un jugement de divorce. 
Si cette procédure n’a pas été respectée, c’est que soit votre mari n’a pas épousé une seconde femme et que vous ne devrez pas vous livrer à la rumeur, soit qu’il l’a fait mais en usant de faux.