Motivation. Un bon salaire, mais pas seulement

Pour attirer les millennials, les avantages sociaux sont importants, de même qu’une bonne ambiance de travail et un manager ouvert et disponible… Une entreprise non éloignée du lieu de résidence est un plus non négligeable. De l’ambition, ils en ont, tout en restant raisonnables.

Une petite surprise, le salaire n’est pas le moteur essentiel de la motivation. Si c’était le cas, on aurait logiquement atteint un taux de plus de 90% quand on leur cite ce facteur. Au final, ce sont 75% des sondés qui se disent tout à fait d’accord ou plutôt d’accord. Les CSP AB sont très en dessous.
Marrakech, Tanger et Fès se détachent largement avec 79%, 86% et 79% des sondés qui pensent qu’une amélioration de leur rémunération les inciterait à chercher un autre emploi. Ce sont aussi des villes, rappelons-le, qui ont une perception différente de Casablanca et Rabat sur plusieurs aspects.

Les avantages sociaux sont aussi essentiels pour les attirer : 82% de l’échantillon avoue qu’ils peuvent les faire changer d’employeur. Cette motivation est relativement bien partagée.

Il en va de même des horaires de travail. On s’approche des 80% qui considèrent ce facteur comme décisif pour changer d’emploi. Visiblement, il s’agit d’une génération qui rechigne à se lever tôt et veut disposer de son temps comme elle veut. Le résultat est leur seule finalité. Dès lors, il leur est difficile d’accepter le mode d’organisation classique. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle une bonne majorité (66%) considère que le travail chez soi constitue le mode d’organisation de l’avenir. En attendant, les jeunes se contenteraient de travailler dans une entreprise non éloignée de chez eux.
Des missions plus stimulantes que ce dont ils sont chargés inciteraient également un millénial à faire ses cartons. Logique, d’autant qu’ils déplorent les tâches répétitives qui meublent leur quotidien.

Pour les aguicher, un manager doit aussi faire montre de plus de proximité. Ce n’est pas antinomique à l’autonomie qu’ils revendiquent. Pour se rassurer, le millennial insinue ainsi qu’il doit être aiguillonné. Ce besoin apparaît à travers le stress qui inhibe leurs performances professionnelles.

Qu’est-ce qui vous motiverait à changer d’emploi ?
Fiche technique